23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Recettes > Mes ingrédients > Curry, kari, carri

Curry, kari, carri

Dernière mise à jour le vendredi 24 juin 2016



Curry corsaire, kari Gosse, kari mad

Contrairement à ce que j’ai longtemps cru le curry en tant qu’épice n’existe pas !
- Le curry est en fait un mélange d’épices.

- Il existe un grand nombre de curry qui peuvent donc varier de goût et même de couleur, suivant le pays d’origine, de sa préparation et au sein de ce pays suivant les régions !

- La plupart des curry contiennent :
du gingembre, de la coriandre, de la cardamome (verte ou noire) du cumin, de la cannelle, du curcuma, du poivre noir, du fenouil, du fenugrec, du clou de girofle, du sel, quelquefois de la moutarde et assez souvent de l’ail et des oignons. Mais les pourcentages de chacun des produits vont du simple au double suivant qui le prépare.

Chacun d’entre nous utilise donc sa forme de curry et le dose dans les plats qu’il prépare, comme il l’entend, tâtonnant puis découvrant le dosage idéal pour lui !

Personnellement j’utilise le kari-gosse qui est une des nombreuses formes de curry utilisé, notamment dans la région de Lorient, spécifiquement pour les produits de la mer.

Désormais j’utilise aussi le kari-mad trouvé au restaurant "Le jardin gourmand" à Lorient.
Le kari-mad est différent du kari-gosse mais très bon également.

J’utilise également le curry corsaire de Olivier Roellinger.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP