23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?
Accueil > Actualités de la mer > DCNS va produire des hydroliennes à Cherbourg

DCNS va produire des hydroliennes à Cherbourg

Dernière mise à jour le lundi 19 mars 2012

Article paru sur le site "Les Echos" - Vendredi 16 Mars 2012
Visualiser l’article original



DCNS va produire des hydroliennes à Cherbourg

Par Philippe Legueltel

DCNS vient de choisir le port de Cherbourg (Manche) pour la construction de ses futures machines. Plusieurs centaines d’emplois sont attendus.

Les énergies marines renouvelables (EMR) sont bel et bien désormais un axe fort de la politique nationale en matière d’énergie. En attendant le choix gouvernemental en faveur des consortiums pour les 5 futurs champs d’éoliennes en mer, l’énergie hydrolienne, qui consiste à valoriser l’énergie des courants sous-marins à l’aide de turbines immergées, se met en ordre de marche.

Déjà implanté sur Cherbourg, DCNS vient de signer avec les collectivités locales de Basse-Normandie (région, département de la Manche et communauté urbaine de Cherbourg), à travers le groupement Ports normands associés (PNA), un accord afin de réserver 11 hectares sur le port du Cotentin. Situé à proximité du raz Blanchard, l’un des sites les plus prometteurs au monde pour l’exploitation de cette énergie, le site cherbourgeois devrait accueillir l’unité industrielle du groupe. DCNS pourrait y démarrer son activité dès 2014. L’usine intégrera la fabrication, l’installation et la maintenance des premières hydroliennes. Des centaines d’emplois sont évoqués.

« Notre ambition est qu’elle soit la première usine de ce type en Europe. Notre développement dans l’hydrolien, où nous voulons jouer un rôle de premier plan mondial, constitue un axe majeur dans notre plan de croissance », explique Patrick Boissier, PDG de DCNS.
Premiers tests

L’an passé, le groupe industriel a acquis 11 % de la société irlandaise OpenHydro, leader du secteur de l’hydrolien. Déjà, les deux sociétés réalisent, pour le compte d’EDF, une ferme pilote de quatre hydroliennes à Paimpol-Bréhat (la première machine a été testée en mer à l’autonome dernier). Elles devraient, à partir de 2018, produire une centaine d’hydroliennes par an à Cherbourg.

Les eaux territoriales françaises ne seraient pas les seules en vue. DCNS pourrait également installer des hydroliennes dans la partie britannique du raz Blanchard, autour de l’île d’Aurigny. Le groupe a en effet signé, en février 2012, un protocole d’accord avec Alderney Renewable Energy (ARE), société britannique spécialisée dans l’énergie des courants de marée.

Confronté à une perte d’activités ces dernières années, le port de Cherbourg attend beaucoup du développement des EMR. Déjà, le choix d’Alstom (« Les Echos » du 7 novembre 2011), d’implanter une partie de sa production d’éoliennes offshore, était venu lui redonner de l’espoir.

Il y quelques jours, la capitale du nord du Cotentin avait signé avec cinq autres collectivités de Basse-Normandie et des Pays de la Loire un protocole de partenariat relatif au développement de la filière industrielle des énergies marines renouvelables.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP