Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Dauphins. Hécatombe sur la façade Atlantique

Dauphins. Hécatombe sur la façade Atlantique

Dernière mise à jour le vendredi 22 mars 2019

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 21 Mars 2019
Visualiser l’article original


Avec déjà 1 107 spécimens morts, échoués sur les rivages de la façade Atlantique, depuis le début de l’année, la mortalité des dauphins, souvent victimes de captures accidentelles par les filets des bateaux de pêche, atteint un triste record.

Pourquoi autant de dauphins morts, cet hiver ? En trois mois, le nombre de dauphins échoués a déjà dépassé le chiffre de l’année 2018 (voir infographie).
« Janvier, février et mars sont les mois où la mortalité des dauphins est la plus forte », précise Hélène Peltier, chargée du programme « Cétacés et activités humaines », au sein de l’observatoire Pelagis, à La Rochelle (85). « Le début de l’année est le moment où l’interaction avec les bateaux de pêche est la plus forte, reprend-elle, et les dauphins mangent des poissons (maquereaux, sardines…) qui sont les proies des cibles de certains pêcheurs (bar, merlu…).
Ils se trouvent donc dans les mêmes secteurs que les zones de pêche, à un moment où le chalut pélagique est fortement utilisé ».
Comment ces dauphins meurent-ils ?
La proportion de dauphins morts, en lien avec l’activité de la pêche, est estimée entre 75 et 90 % par l’institut rochelais et Sami Hassani, chef du service mammifères marins et oiseaux de mer, à Océanopolis, à Brest.
« Les captures accidentelles laissent des traces visibles et qui ne laissent pas de place au doute : coupures, nageoires parfois découpées au couteau…
On trouve des traces de mort brutale sur la plupart des dauphins échoués : poumons remplis de sang, présence de poissons dans la gorge… Seulement 3 % des dauphins s’échouent vivants et certains meurent aussi de leur belle mort.
Ces chiffres ne prennent pas en compte les dauphins morts en mer. Il faut aussi préciser que les tempêtes ne sont pas une cause de mortalité, elles ne font que rendre visible cette mortalité », ajoute Hélène Peltier.
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/france/dauphins-hecatombe-en-bord-de-mer-21-03-2019-12238567.php#sWHphSwC4AQRCRP7.99

Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP