21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine
Accueil > Actualités de la mer > Daurade royale. Elle explore les entrailles de la bête

Daurade royale. Elle explore les entrailles de la bête

Dernière mise à jour le lundi 13 octobre 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 09 octobre 2014
Visualiser l’article original



Que mange-t-elle, en quelle quantité, à quelle profondeur et à quelle période ? Le grand prédateur de moules et d’huîtres est loin d’avoir révélé tous ses secrets.
De nature méfiante, la daurade royale ne se laisse pas approcher facilement. Une assistante de recherche basée à la station biologique de Concarneau s’intéresse à ses habitudes alimentaires.
Solène Avignon dissèque consciencieusement les entrailles de ces prédateurs évoluant en banc serré. On trouve des tissus de moules, d’huîtres (corroborés par leur examen ADN) ainsi que des fragments de coquilles puisque la daurade broie et avale une bonne partie du coquillage pour consommer la chair. Elle consomme également du petit crabe, des vers et même des crépidules ! Lire dans les entrailles En revanche, impossible, à l’heure actuelle, d’évoluer la quantité absorbée par une daurade adulte au quotidien. « On sait qu’elles se gavent sur les champs d’huîtres et de moules mais je ne crois pas qu’elles engloutissent jusqu’à 10 % de leur poids », estime Solène Avignon
Reviennent-elles toujours au même endroit ? « Difficile à dire ». On sait seulement que lorsqu’elles s’attaquent à une corde à moules, elles la nettoient entièrement et qu’elles sont donc capables de modifier leur manière habituelle de se nourrir sur le fond. S’attaquent-elles également aux huîtres adultes ?
Les travaux de recherche permettront d’affiner les degrés et techniques de protection à appliquer sur le terrain. Remontée jusqu’en entrée de Manche Cette étude programmée sur trois ans n’en est qu’à ses débuts. Après les protocoles scientifiques fixés, cette ingénieur de recherches attend les prises sur les exploitations partenaires ainsi que les entrailles rapportées dans de la glace par les pêcheurs.
Au sein de ce programme « predador » labellisé Pôle mer Bretagne (piloté par le comité régional de conchyliculture de Bretagne Sud), d’autres chercheurs travaillent sur l’acoustique, afin d’éloigner ces poissons, ou sur l’amélioration des techniques d’élevage et la protection des exploitations.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP