15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk
Accueil > Actualités de la mer > De fortes mortalités sur les moules de Vendée et Charente-Maritime

De fortes mortalités sur les moules de Vendée et Charente-Maritime

Dernière mise à jour le jeudi 10 avril 2014

Article paru
sur le site "Le Marin" - 08 avril 2014
Visualiser l’article original



Depuis début mars, des mytiliculteurs du sud Vendée et du nord de la Charente-Maritime constatent des taux de mortalités importants sur leurs filières et bouchots, en particulier en baie de l’Aiguillon. Elles touchent du naissain comme des moules marchandes.

D’abord discrets afin de ne pas affoler les marchés, ils s’expriment désormais, à la suite de la préfecture de Vendée. Selon un bilan du Comité national de la conchyliculture (CNC) au 4 avril, les mortalités affectaient surtout des élevages au sud des Pays de la Loire (baie de l’Aiguillon, les Roulières) et au nord de la Charente-Maritime (filières du pertuis d’Antioche, bouchots de la baie d’Yves, filières de Charron), avec des taux atteignant 80 % de pertes. Or, la situation s’est aggravée depuis. Quelques pertes plus ponctuelles ont aussi été observées à Pénestin et en rade de Brest, jusqu’à 40 %.

Des résultats de l’Ifremer sont attendus d’ici la fin de la semaine, mais, selon la préfecture de Vendée, les premières analyses « excluent tout problème sanitaire pour le consommateur ».

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP