21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs 5 septembre : Haute mer. Un réservoir de ressources génétiques en manque de régulation 4 septembre : Consommation d’algues : attention au risque d’excès d’iode !3 septembre : CO2, la mer défoncée à l’acide 2 septembre : Mer. Les pros du port défendent Brest et Roscoff1er septembre : Pêche au gros. « Perfection ou punition »31 août : Le saviez-vous ? Des orques croisent en mer d’Iroise31 août : Pêche au thon rouge. C’est du sport ! 30 août : Poisson cru. Gare à l’Anisakis 29 août : Saint-Jacques. Pêcheurs français et anglais s’affrontent en mer 28 août : Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles27 août : Glénan. Une baleine à bec échouée aux Moutons25 août : Chaleur estivale. Le thon aime, les huîtres et moules souffrent 24 août : Lorient. Keroman : la belle saison de la sardine et du thon23 août : Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée22 août : Des huîtres pour faire revenir la biodiversité dans la mer du Nord 21 août : Côtes-d’Armor. Ils sont accueillis par un requin en rentrant au port 20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé
Accueil > Actualités de la mer > Des abeilles jouent le rôle de démineurs

Des abeilles jouent le rôle de démineurs

Dernière mise à jour le jeudi 5 juin 2014

Article paru
sur le site "Le Figaro" - 22 Mai 2014
Visualiser l’article original



Des abeilles renifleuses de mines… L’idée est née dans l’esprit d’un chercheur croate de l’université de Zagreb volontaire pour trouver un moyen de déminer les sols infestés de pièges explosifs depuis le dernier conflit en ex-Yougoslavie. C’est un de ses confrères de l’Inra à Avignon qui a mené l’expérimentation. « Quand il m’a contacté, nous savions que les abeilles pouvaient être dressées pour certaines odeurs en déclenchant un réflexe pavlovien » explique Yves Le Conte, directeur de l’unité abeilles et environnement de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) à Avignon.

Les scientifiques ont ainsi choisi de mettre du sable dans des petites boîtes et dans d’autres, du TNT recouvert de sable lui-même recouvert de sirop sucré. Rapidement les abeilles ont trouvé leur chemin et se sont ruées sur le sucre. « Comme elles sont capables de retenir très vite un endroit où se trouve ce qui les intéresse, nous changions les boites de place sans arrêt afin d’être certains qu’elles ne se dirigeaient qu’à l’odeur », poursuit le scientifique. En quelques heures l’affaire était réglée.

« C’est beaucoup
estait à voir si dans la nature, en disposant les mêmes boîtes mais en supprimant simplement le sucre de celles où se trouvait le TNT, les abeilles allaient quand même s’y poser. « J’ai été estomaqué » s’amuse Yves Le Conte, « cela marchait ». Bien sûr l’opération n’est pas parfaite. Pas folles, certaines abeilles abandonnent tout de suite l’affaire. Quant à celles qui choisissent de butiner les boîtes contenant du TNT, elles ne s’y rendent qu’une ou deux fois avant de s’en détourner faute de trouver ce qu’elles cherchent réellement : le sucre. Pour renouveler l’opération, il faut recommencer le dressage. Et selon le chercheur croate Nikola Kesic, cela marcherait encore mieux avec un explosif comme le DNT (dinitrotoluène).

Alors que des centaines de mines sont susceptibles de ressortir ou d’être déplacées en raison des inondations qui sévissent depuis plusieurs jours en Croatie et l’ensemble des Balkans, Nikola Kesic espère bien convaincre les autorités militaires d’utiliser ses abeilles, avec un suivi automatisé des animaux avec des caméras infrarouge. Plus de 120.000 mines seraient encore disséminées sur 2 % du territoire de ce petit pays. L’un des très gros avantages est que cela ne coûte pas cher. « C’est en tous cas beaucoup moins onéreux que de dresser des chiens », souligne Yves Le Conte. Des services de police l’ont d’ailleurs bien compris. Des techniques ont ainsi été mises au point avec des abeilles dressées à détecter de la drogue dans des aéroports.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP