26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs 5 septembre : Haute mer. Un réservoir de ressources génétiques en manque de régulation 4 septembre : Consommation d’algues : attention au risque d’excès d’iode !3 septembre : CO2, la mer défoncée à l’acide 2 septembre : Mer. Les pros du port défendent Brest et Roscoff1er septembre : Pêche au gros. « Perfection ou punition »31 août : Le saviez-vous ? Des orques croisent en mer d’Iroise31 août : Pêche au thon rouge. C’est du sport ! 30 août : Poisson cru. Gare à l’Anisakis 29 août : Saint-Jacques. Pêcheurs français et anglais s’affrontent en mer 28 août : Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles27 août : Glénan. Une baleine à bec échouée aux Moutons25 août : Chaleur estivale. Le thon aime, les huîtres et moules souffrent 24 août : Lorient. Keroman : la belle saison de la sardine et du thon23 août : Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée22 août : Des huîtres pour faire revenir la biodiversité dans la mer du Nord 21 août : Côtes-d’Armor. Ils sont accueillis par un requin en rentrant au port 20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"
Accueil > Actualités de la mer > Des crevettes des abysses toujours en vie 3 ans après leur exposition

Des crevettes des abysses toujours en vie 3 ans après leur exposition

Dernière mise à jour le jeudi 19 juin 2014

Article paru
sur le site "TV5Monde" - 00 Juin 2014
Visualiser l’article original



Les crevettes et crabes provenant des abysses et exposés pour la première fois au monde au parc Océanopolis de Brest peuvent vivre jusqu’à près de trois ans, ont révélé mardi les scientifiques à l’origine de ce projet né en 2009, en se félicitant de son succès.

"C’est la première fois que des scientifiques peuvent accéder à une observation sur le long terme, et répétée, et donc répondre à des questions aussi simples que combien de temps vit un organisme des profondeurs", s’est félicité Bruce Shillito, de l’université Pierre et Marie Curie (UPMC) de Paris, partie prenante du projet dans lequel, outre le parc de découverte des océans, est également engagé l’Ifremer.

"On a des crevettes et des crabes qui pour certains sont en captivité depuis trois ans maintenant", a assuré Dominique Barthélemy, responsable de l’aquariologie à Océanopolis, lors d’une présentation du bilan du projet. "Ca, personne ne le savait jusqu’à cette exposition", a-t-il expliqué.

Ainsi, les aquariums du monde entier exposent des animaux provenant de tous les types d’écosystèmes, chauds, froids, tempérés, d’eau douce ou d’eau de mer, mais Océanopolis est le seul à présenter au public depuis 2012 des animaux provenant des profondeurs abyssales.

"Les environnements profonds ça reste vraiment un domaine inexploré par l’aquariologie", a souligné Dominique Barthélemy, se félicitant du "succès" du projet. "On est quand même arrivés à négocier tous les obstacles", a-t-il assuré, laissant entrevoir la possibilité de ramener dans un avenir proche d’autres espèces vivant dans de grandes profondeurs, comme des poissons ou des poulpes.

Les crevettes et crabes présentés à Brest proviennent des profondeurs abyssales de l’océan Atlantique et vivent habituellement à 1.800 mètres en dessous du niveau de la mer.

Ces animaux marins sont issus d’un milieu riche en sources hydrothermales à la sortie desquelles la température de l’eau atteint les 350 degrés. Le milieu est donc extrême, pauvre en oxygène, avec des composés hautement toxiques, comme des sulfures, des métaux lourds ou des radioéléments. Cependant, la vie y foisonne.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP