17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses
Accueil > Actualités de la mer > Des forages sous-marins pour comprendre les volcans antillais

Des forages sous-marins pour comprendre les volcans antillais

Dernière mise à jour le mercredi 29 février 2012

Article paru sur le site "20 Minutes" - Lundi 27 Février 2012
Visualiser l’article original



Des forages sous-marins pour comprendre les volcans antillais

Des chercheurs français et japonais vont entamer cette semaine une campagne de forages sous-marins dans les Petites Antilles pour mieux évaluer les risques liés à l’activité volcanique dans cette région du globe, a annoncé lundi le CNRS. Dans le cadre de cette campagne prévue du 3 mars au 17 avril, l’équipe internationale procèdera à une dizaine de forages, de 130 à 500 mètres de profondeur, choisis stratégiquement autour de trois sites représentatifs des principaux processus volcaniques de l’arc antillais : Montserrat, la Martinique et la Dominique, précise le CNRS dans un communiqué.

Etudier les « déstabilisations »

L’arc des Petites Antilles, directement lié à l’affrontement des plaques tectoniques Caraïbes et Amérique du Nord, est constitué de nombreux édifices volcaniques dont douze, au moins, ont été actifs lors des 10.000 dernières années. La Montagne Pelée, en Martinique, et la Soufrière, en Guadeloupe, font partie de ces volcans. Si, tout le long de l’arc, la composition du magma et les types de volcanismes sont différents, les éruptions sont la plupart du temps explosives. De grands glissements de terrain (aussi appelés « déstabilisations ») peuvent en outre se produire sur les flancs des volcans, générant un risque de raz-de-marée lorsque ces avalanches de débris arrivent en mer. « Les scientifiques ont montré précédemment qu’au moins 52 instabilités de flanc s’étaient produites sur les volcans des Petites Antilles, dont au moins 15 durant les 12.000 dernières années ». Autour de l’île de Montserrat, pas moins de 75% des produits émis par le volcan actuellement en éruption se sont écoulés en mer, précise le CNRS.

Les forages et les carottages, qui seront pour la première fois effectués dans des fonds marins recouverts par les dépôts laissés par ces avalanches, devraient permettre aux spécialistes de retracer l’histoire des éruptions volcaniques dans la zone. Et mieux comprendre les phénomènes à l’oeuvre dans les « déstabilisations » afin d’évaluer les risques associés, notamment les tsunamis. L’équipe de chercheurs est dirigée par Anne Le Friant (CNRS/Université Paris Diderot/ Institut de physique du Globe de Paris) et Ozamu Ishizuka (Geological Survey of Japan).



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP