14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi
Accueil > Actualités de la mer > Des lycéens explorent les sciences à l’Île-Tudy

Des lycéens explorent les sciences à l’Île-Tudy

Dernière mise à jour le vendredi 17 mai 2013

Article paru
sur le site "Ma ville.com" - 16 Mai 2013
Visualiser l’article original


L’objectif : donner aux jeunes le goût pour les sciences. Une centaine de lycéens côtoient des chercheurs pendant cinq jours. Au programme, conférences, ateliers et jeux.
L’Île-Tudy est le cadre rêvé pour l’immersion scientifique de 91 lycéens de première. La mer à bâbord, la mer à tribord, des rochers, des petites maisons, des ruelles, un joli port. C’est là que le rectorat, la Région et le CNRS ont décidé de reconduire le projet destiné à donner le goût des filières scientifiques à des potaches. Histoire de gommer l’image du chercheur en blouse blanche, plutôt vieux, pas nécessairement rigolo, plutôt dans les chiffres et la lune.

Pierre-Marie Sarradin, d’Ifremer, présent à la conférence de presse, pourrait être l’exemple du chercheur normal. Visage avenant, regard franc, il se plaît à expliquer combien « c’est un plaisir de donner des conférences à des jeunes ».

« Le chercheur, quelqu’un d’à peu près normal »

L’homme est convaincu d’exercer un métier gratifiant, passionnant. Les chercheurs ont la possibilité de publier leurs travaux dans des revues scientifiques. C’est financé par l’État. Donner des conférences au public semble donc être un juste retour des choses pour le chercheur d’Ifremer, spécialisé dans les grands fonds.

« Les étudiants ne savent pas ce qu’est un chercheur. Le chercheur est quelqu’un d’à peu près normal. Il travaille en équipe, avec un ou deux ingénieurs, une ou deux secrétaires. » Une lycéenne confirme.« Mardi soir, on a rencontré l’équipe de l’expédition Tara. C’était concret. Il y avait des jeunes... »

La session bigoudène dure cinq jours. Les élèves, hébergés au Centre nautique, bénéficient d’un programme dense d’activités, de conférences et d’ateliers autour de quatre grands thèmes : les énergies, les océans, la santé et les nanotechnologies (1).

Trente-six intervenants, scientifiques et chercheurs de haut niveau, ont pour mission de présenter concrètement leurs jobs et de leur ouvrir de nouveaux horizons. Car la désaffection des jeunes pour les formations scientifiques est un constat partagé par le Rectorat, la Région et le CNRS. Pour tenter d’inverser la tendance, la Région a investi 40000€ dans ce projet.

Anaïg Le Gars, conseillère régionale, remarque : « L’effet de la crise est là. Avec un bac + 5, on peut ne pas trouver de travail, alors les jeunes s’orientent vers un bac + 2. À nous de leur ouvrir les yeux vers d’autres pistes. »

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP