21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs 5 septembre : Haute mer. Un réservoir de ressources génétiques en manque de régulation 4 septembre : Consommation d’algues : attention au risque d’excès d’iode !3 septembre : CO2, la mer défoncée à l’acide 2 septembre : Mer. Les pros du port défendent Brest et Roscoff1er septembre : Pêche au gros. « Perfection ou punition »31 août : Le saviez-vous ? Des orques croisent en mer d’Iroise31 août : Pêche au thon rouge. C’est du sport ! 30 août : Poisson cru. Gare à l’Anisakis 29 août : Saint-Jacques. Pêcheurs français et anglais s’affrontent en mer 28 août : Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles27 août : Glénan. Une baleine à bec échouée aux Moutons25 août : Chaleur estivale. Le thon aime, les huîtres et moules souffrent 24 août : Lorient. Keroman : la belle saison de la sardine et du thon23 août : Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée22 août : Des huîtres pour faire revenir la biodiversité dans la mer du Nord 21 août : Côtes-d’Armor. Ils sont accueillis par un requin en rentrant au port 20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé
Accueil > Actualités de la mer > Des peintures à base d’algues brunes

Des peintures à base d’algues brunes

Dernière mise à jour le samedi 13 avril 2013

Article paru
sur le site "Figaro nautisme" - 11 Avril 2013
Visualiser l’article original


Entreprise familiale, Felor fabrique des peintures depuis les années soixante-dix. Face à la recomposition du paysage industriel, la société rennaise a décidé d’investir dans la recherche et le développement pour utiliser des ressources locales. En Bretagne, il en existe une et d’abondance : les algues. Employées dans la cosmétique, l’agro-alimentaire et la papeterie, pour leur pouvoir épaississant et gélifiant, elles sont loin d’avoir montré tout leur potentiel. Le projet de Felor est soutenu par l’Ifremer, l’Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes et le Centre d’études et de valorisation des algues. Cinq ans de recherche ont été nécessaires pour produire Algo, une peinture désormais protégée par un brevet. Elle présente une opacité, une onctuosité et une viscosité qui n’ont rien à envier aux produits traditionnels. « Mais la différence, c’est que la peinture à base d’algues contient 98 % de substances biosourcées », souligne Lionel Bouillon, président de la société.

Déclinée dans les enseignes Bio

En effet, les peintures classiques contiennent 75 % de composés d’origine pétrolière et les peintures à l’eau, 65 %, ce que les utilisateurs ignorent le plus souvent. Autre avantage, Algo sèche en une heure et ne présente pas d’odeurs. Commercialisée depuis le début de l’année, la peinture de Felor intéresse les professionnels du bâtiment et de la décoration qui se montrent « très réceptifs, car les normes européennes deviennent plus strictes vis-à-vis des composés organiques volatiles », reprend Lionel Bouillon. Pour les particuliers, une gamme devrait être déclinée dans les enseignes Bio. Elle devrait coûter 15 % plus cher qu’une peinture traditionnelle mais son pouvoir couvrant est plus important. Partenaire de la marque Bretagne, Felor vient d’ouvrir son capital à Bretagne Jeunes Entreprises, consortium de financiers régionaux qui vont l’aider à poursuivre son programme de recherche et de développement. Le fabricant prépare en effet une gamme équivalente pour l’extérieur et s’apprête à commercialiser une peinture à base de coquilles d’huîtres !

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP