23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs 5 septembre : Haute mer. Un réservoir de ressources génétiques en manque de régulation 4 septembre : Consommation d’algues : attention au risque d’excès d’iode !3 septembre : CO2, la mer défoncée à l’acide 2 septembre : Mer. Les pros du port défendent Brest et Roscoff1er septembre : Pêche au gros. « Perfection ou punition »31 août : Le saviez-vous ? Des orques croisent en mer d’Iroise31 août : Pêche au thon rouge. C’est du sport ! 30 août : Poisson cru. Gare à l’Anisakis 29 août : Saint-Jacques. Pêcheurs français et anglais s’affrontent en mer 28 août : Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles27 août : Glénan. Une baleine à bec échouée aux Moutons25 août : Chaleur estivale. Le thon aime, les huîtres et moules souffrent 24 août : Lorient. Keroman : la belle saison de la sardine et du thon23 août : Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée22 août : Des huîtres pour faire revenir la biodiversité dans la mer du Nord 21 août : Côtes-d’Armor. Ils sont accueillis par un requin en rentrant au port 20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux
Accueil > Actualités de la mer > Des progrès sur la capture de l’énergie marémotrice et houlomotrice

Des progrès sur la capture de l’énergie marémotrice et houlomotrice

Dernière mise à jour le jeudi 7 novembre 2013

Article paru
sur le site "Mediaterre" - 01 octobre 2013
Visualiser l’article original



Un projet de plusieurs millions d’euros a fait avancer les progrès mondiaux sur la capture de l’énergie marémotrice et houlomotrice aidant ainsi l’UE à s’approcher de son objectif de produire 20% de sa consommation d’énergie à partir de sources renouvelables d’ici 2020.

L’initiative MARINET, de 11 millions d’euros dont un soutien de l’UE de 9 millions d’euros, coordonnée par l’University College Cork, en Irlande, offre aux entreprises, aux entrepreneurs, aux entreprises de démarrage et aux chercheurs de développement de l’énergie marine, un accès gratuit et entièrement financé à des experts et à aux meilleurs installations au monde d’énergie marémotrice, houlomotrice et d’essais d’éoliennes off-shore.

Le commissaire européen pour la recherche, l’innovation et la science, Máire Geoghegan-Quinn, a déclaré : "MARINET est un modèle de réussite et témoigne de ce que l’UE peut atteindre en termes de collaboration et de partage transnational des connaissances. Alors que l’énergie marine est une source d’électricité extrêmement convoitée, le développement et les essais de ces technologies d’énergie renouvelable sont très coûteux. En fournissant un accès entièrement financé aux installations d’essais de classe mondiale réparties dans toute l’UE, l’initiative MARINET accélère clairement le développement commercial et le déploiement des technologies d’énergies renouvelables marines".

Les estimations suggèrent que 0,1 pour cent de l’énergie produite par l’océan pourrait couvrir cinq fois les besoins énergétiques du monde entier. Mais elle n’en fournit actuellement qu’une quantité minime. Pour développer cet énorme potentiel, MARINET s’est axé sur le partage des ressources et des connaissances mondiales. L’équipe a déjà empêché des erreurs coûteuses et d’inutiles doublons de chercheurs indépendants opérant dans toute l’UE, économisant des millions d’euros pour la recherche.

Le budget de 11 millions d’euros du projet est utilisé pour financer directement l’accès au dépistage maritime international et à des installations de recherche, incluant les frais de déplacement et de promotion du réseautage, les tests de normalisation et la recherche. Le coût de l’accès aux installations d’essais de classe mondiale peut varier de 1000 à plus de 30 000 euros par semaine en fonction de l’ampleur et de la complexité de l’installation.

Le professeur Tony Lewis, UCC et principal partenaire de MARINET explique : "MARINET est unique dans son approche de la recherche et du développement. C’est la première fois qu’une initiative de cette envergure a réuni des installations d’essais de classe mondiale avec des experts renommés de l’énergie marine et des universitaires ainsi que des opérateurs commerciaux dans le but d’accélérer les tests et donc de générer des résultats plus positifs.

"En offrant l’accès à l’échelle européenne aux installations d’essai de l’énergie marine, les meilleures installations et expertises mondiales sont partagées, ce qui permet d’économiser plusieurs milliers et souvent des centaines de milliers d’euros en coûts de développement, cela favorise la normalisation et garantit que les prototypes marins renouvelables soient testés dans toutes sortes de conditions marines", a t-il ajouté.

L’initiative MARINET a déjà soutenu plus de 350 développeurs d’énergie marine et a soutenu 412 semaines d’essais dans des installations situées dans toute l’Europe. Plus de 100 appareils ont été testés pour leur aptitude à la production d’énergie marine dans plus de 30 installations d’essai en Europe.

Les partenaires et bénéficiaires du projet MARINET diffuseront leurs développements lors d’un séminaire qui devrait avoir lieu à Rome les 5 et 6 novembre 2013.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP