21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine
Accueil > Actualités de la mer > Des progrès sur la capture de l’énergie marémotrice et houlomotrice

Des progrès sur la capture de l’énergie marémotrice et houlomotrice

Dernière mise à jour le jeudi 7 novembre 2013

Article paru
sur le site "Mediaterre" - 01 octobre 2013
Visualiser l’article original



Un projet de plusieurs millions d’euros a fait avancer les progrès mondiaux sur la capture de l’énergie marémotrice et houlomotrice aidant ainsi l’UE à s’approcher de son objectif de produire 20% de sa consommation d’énergie à partir de sources renouvelables d’ici 2020.

L’initiative MARINET, de 11 millions d’euros dont un soutien de l’UE de 9 millions d’euros, coordonnée par l’University College Cork, en Irlande, offre aux entreprises, aux entrepreneurs, aux entreprises de démarrage et aux chercheurs de développement de l’énergie marine, un accès gratuit et entièrement financé à des experts et à aux meilleurs installations au monde d’énergie marémotrice, houlomotrice et d’essais d’éoliennes off-shore.

Le commissaire européen pour la recherche, l’innovation et la science, Máire Geoghegan-Quinn, a déclaré : "MARINET est un modèle de réussite et témoigne de ce que l’UE peut atteindre en termes de collaboration et de partage transnational des connaissances. Alors que l’énergie marine est une source d’électricité extrêmement convoitée, le développement et les essais de ces technologies d’énergie renouvelable sont très coûteux. En fournissant un accès entièrement financé aux installations d’essais de classe mondiale réparties dans toute l’UE, l’initiative MARINET accélère clairement le développement commercial et le déploiement des technologies d’énergies renouvelables marines".

Les estimations suggèrent que 0,1 pour cent de l’énergie produite par l’océan pourrait couvrir cinq fois les besoins énergétiques du monde entier. Mais elle n’en fournit actuellement qu’une quantité minime. Pour développer cet énorme potentiel, MARINET s’est axé sur le partage des ressources et des connaissances mondiales. L’équipe a déjà empêché des erreurs coûteuses et d’inutiles doublons de chercheurs indépendants opérant dans toute l’UE, économisant des millions d’euros pour la recherche.

Le budget de 11 millions d’euros du projet est utilisé pour financer directement l’accès au dépistage maritime international et à des installations de recherche, incluant les frais de déplacement et de promotion du réseautage, les tests de normalisation et la recherche. Le coût de l’accès aux installations d’essais de classe mondiale peut varier de 1000 à plus de 30 000 euros par semaine en fonction de l’ampleur et de la complexité de l’installation.

Le professeur Tony Lewis, UCC et principal partenaire de MARINET explique : "MARINET est unique dans son approche de la recherche et du développement. C’est la première fois qu’une initiative de cette envergure a réuni des installations d’essais de classe mondiale avec des experts renommés de l’énergie marine et des universitaires ainsi que des opérateurs commerciaux dans le but d’accélérer les tests et donc de générer des résultats plus positifs.

"En offrant l’accès à l’échelle européenne aux installations d’essai de l’énergie marine, les meilleures installations et expertises mondiales sont partagées, ce qui permet d’économiser plusieurs milliers et souvent des centaines de milliers d’euros en coûts de développement, cela favorise la normalisation et garantit que les prototypes marins renouvelables soient testés dans toutes sortes de conditions marines", a t-il ajouté.

L’initiative MARINET a déjà soutenu plus de 350 développeurs d’énergie marine et a soutenu 412 semaines d’essais dans des installations situées dans toute l’Europe. Plus de 100 appareils ont été testés pour leur aptitude à la production d’énergie marine dans plus de 30 installations d’essai en Europe.

Les partenaires et bénéficiaires du projet MARINET diffuseront leurs développements lors d’un séminaire qui devrait avoir lieu à Rome les 5 et 6 novembre 2013.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP