23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?
Accueil > Actualités de la mer > Des propositions pour préserver le rivage de la baie - Cancale

Des propositions pour préserver le rivage de la baie - Cancale

Dernière mise à jour le mercredi 21 mars 2012

Article paru sur le site "Ouest-France" - Samedi 17 Mars 2012
Visualiser l’article original



Des propositions pour préserver le rivage de la baie - Cancale

L’enquête publique se termine aujourd’hui sur un « plan de prévention et d’élimination des déchets » soumis par le conseil général à propos des activités conchylicoles. Les Amis du rivage de la baie du Mont Saint-Michel y ont consigné leurs remarques.

Pierre Lebas et son vice-président Jean-Louis Le Gac résument les propositions de l’association : « Une formation obligatoire et de courte durée des professionnels sur le développement durable ; un avenant aux contrats de concession pour sanctionner éventuellement les mauvais élèves ; un avenant sur la prévention pour les moules de bouchot (décret INAO) ; un ramassage régulier des déchets avec tri dans les 8 jours suivant chaque marée supérieure à 90 ; et une valorisation des moules sous taille (moins de 4 cm). »

Gâchis économique

Ils dénoncent leur destruction et leur épandage sur l’estran, cause de puanteur, et gâchis économique : 4 000 tonnes soit 40 % des bouchots produits. Une situation inchangée depuis six ans, dont les mytiliculteurs et les pouvoirs publics semblent ne guère se soucier.

L’État est taxé de faiblesse et de laxisme. « Il y a un vrai problème de gouvernance et de coordination ». L’association en veut notamment pour preuve les travaux de remise en état d’une route illégale au port du Vivier non exécutés au bout de deux ans et à la date butoir.

Idem pour le Département accusé de manquer de cohérence : en débloquant sans contrepartie les 540 000 € de subventions allouées à la restructuration des exploitations maritimes, il n’imposerait pas des pratiques respectueuses.

Au passage, l’association fait remarquer l’avis défavorable qui vient d’être rendu au Vivier par un commissaire enquêteur pour 27 km de « chemins de la mer ».

La charrue avant les boeufs ?

Les Amis des rivages dénoncent « l’individualisme des mytiliculteurs et l’archaïsme de leurs méthodes productivistes. » Voilà pourquoi « les projets d’élevages de moules sur filières constituent une fuite en avant. »

L’exigence environnementale mobiliserait davantage les riverains de la Manche ainsi que les montrent leurs divergences avec les partenaires d’Ille et Vilaines sur le futur parc naturel marin.

Pierre Lebas affirme « qu’il faut d’abord régler le problème de la baie du Mont-Saint-Michel ». Après deux années d’études sur le potentiel nutritionnel, Ifremer a estimé qu’il fallait baisser les taux d’ensemencement (jusqu’à 50 % au lieu de 80 % ?) pour préserver la qualité des coquillages.

Un schéma départemental et régional de la mytiliculture, actuellement piloté de conserve par son Comité régional et par l’État sera prochainement soumis à enquête publique. L’association considère qu’il faut au minimum attendre ce préalable pour ne pas mettre la charrue avant les boeufs.

Gérard LEBAILLY



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP