26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Des stocks de poissons "encourageants" en Manche et Mer du Nord selon (...)

Des stocks de poissons "encourageants" en Manche et Mer du Nord selon l’Ifremer

Dernière mise à jour le mercredi 18 février 2015

Article paru
sur le site "Francetv3" - 12 Février 2015
Visualiser l’article original



Le navire océanographique Thalassa est revenu à Boulogne-sur-Mer ce mardi, après avoir sillonné pendant un mois la mer du Nord et la Manche Orientale. Les scientifiques de l’Ifremer notent une amélioration de la sitruation, notamment sur le cabillaud.

L’état des stocks de poissons en mer du Nord présente quelques signes "encourageants" mais nécessite encore de "mieux faire", estime mercredi l’Ifremer au vu des résultats de sa campagne annuelle d’évaluation. "Il ne faut pas s’attendre à une augmentation de la biomasse cette année", a déclaré à l’AFP Yves Vérin, chercheur à l’Ifremer et chef de mission de la campagne européenne IBTS d’évaluation des stocks de poissons en mer du Nord et en Manche.

Le navire océanographique Thalassa est revenu à Boulogne-sur-Mer mardi, après avoir sillonné pendant un mois la mer du Nord et la Manche Orientale, de concert avec des bateaux envoyés par les autres pays riverains européens. Les échantillons prélevés permettent de calculer un "indice d’abondance des principales espèces de poissons de cette zone", merlan, cabillaud, hareng, églefin, explique l’Ifremer.

Les chercheurs calculent notamment la proportion de juvéniles, les poissons de moins d’un an. Les données recueillies par l’Ifremer demandent encore "à être intégrées avec celles des autres pays mais elles donnent quelques tendances", précise M. Vérin.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP