17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas
Accueil > Actualités de la mer > Des tonnes de boues rejetées au large de Deauville

Des tonnes de boues rejetées au large de Deauville

Dernière mise à jour le jeudi 19 avril 2012

Article paru sur le site "Le Parisien" - Lundi 16 Avril 2012
Visualiser l’article original



Des tonnes de boues rejetées au large de Deauville

FRÉDÉRIC MOUCHON

L’association écologiste Robin des bois parle d’une « décharge sous-marine » et les pêcheurs bas-normands craignent à terme une contamination de leur poisson. Les autorités portuaires de Rouen évoquent, elles, une « expérimentation » sous surveillance. Environ 2 millions de mètres cubes de vase et de sable, dragués au fond du port, vont être progressivement immergés cette semaine et jusqu’en janvier 2013 en pleine mer, à 17 km des côtes, entre Houlgate et Deauville.

« Cette expérience consiste à extraire 2 400 000 t de boues de dragage du lit pollué de la Seine et à les déverser en mer au large des planches de Deauville, dénonce le président de Robin des bois, Jacky Bonnemains. Sous l’effet des courants, il y a de forts risques de dispersion des contaminants en mer. »
Sylvain Hauville, le directeur du chenal et des travaux maritimes du port de Rouen, refuse de parler de « boues », affirmant qu’il s’agit de « sédiments de dragage constitués de deux tiers de sable et d’un tiers de vase, analysés en permanence pour s’assurer qu’ils ne sont pas contaminés ». Une fois qu’ils seront envoyés au large à une vingtaine de mètres de fond, le Port autonome mesurera leur impact biologique.

Les pêcheurs craignent la contamination des poissons

Mais l’association Robin des bois s’inquiète du volume de boues relargué en mer. D’après l’ONG, « 2 millions de mètres cubes de boues équivalent au rejet en mer de 33 kg de PCB (polychlorobiphényles) ». « Or il suffit de quelques milliardièmes de gramme de PCB pour rendre un poisson ou un crustacé inconsommable », rappelle Jacky Bonnemains. « Certaines espèces comme le bar, le maquereau ou le rouget risquent d’être impactées par les métaux lourds potentiellement présents dans ces boues, et nous ne sommes pas à l’abri d’interdiction de pêche si l’on trouve des traces de polluants dans les poissons », craint Paul Françoise, le président du comité départemental des pêches du Calvados.

Lire l’article complet sur Le Parisien ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP