21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Des vedettes pour mobiliser contre les dérives de la pêche industrielle

Des vedettes pour mobiliser contre les dérives de la pêche industrielle

Dernière mise à jour le mardi 18 septembre 2012

Article paru
sur le site "Le Monde" - vendredi 14 septembre 2012
Visualiser l’article original


Jeremi Michaud
Du poisson en dégustation, une pincée de célébrités et une foule de journalistes rassemblés pour un événement médiatique sur les dérives de la surpêche, jeudi 13 septembre, au marché de Saint-Germain-des-Près, dans le 6e arrondissement de Paris. En invitée de marque, l’actrice et réalisatrice Mélanie Laurent, qui a prêté sa voix au documentaire sans concession contre les industriels du secteur, The End of the Line-L’Océan en voie d’épuisement.

Etait également présent le finaliste de l’émission télévisée "Top-Chef", sur M6, Pierre Sang Boyer, et François Pasteau. Ce dernier est le chef de l’Epi Dupin, une table parisienne qui ne propose que des "poissons durables", c’est-à-dire pêchés hors des périodes de reproduction et provenant d’espèces non menacées.

Très engagé, l’homme estime que "les chefs-cuisiniers ont un rôle pédagogique à jouer auprès du public ". Il a d’ailleurs reçu plusieurs distinctions pour son menu respectant les principes de la pêche durable.

Toutes ces personnalités se retrouvaient à l’initiative de Fishfight, une association anglaise qui connaît un important succès outre-Manche grâce à sa démarche consistant à mobiliser des vedettes. Face à la multiplicité des questions liées à la surpêche, et pour avoir plus de poids, l’association a décidé de centrer son combat sur l’interdiction des rejets de poissons.

VALORISATION DE LA PÊCHE ARTISANALE

Ce "triage", courant dans l’industrie de la pêche, est effectué pour que les espèces présentes sur les étales des poissonniers respectent les normes de calibrages. Mais dans 80 % des cas, les poissons sont rejetés morts à la mer. L’association milite pour la valorisation de la pêche artisanale, dont les rejets totaux ne dépassent pas 3 % et qui représente pas moins de 80 % de la flottille de pêche en France.

_Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP