18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Des vedettes pour mobiliser contre les dérives de la pêche industrielle

Des vedettes pour mobiliser contre les dérives de la pêche industrielle

Dernière mise à jour le mardi 18 septembre 2012

Article paru
sur le site "Le Monde" - vendredi 14 septembre 2012
Visualiser l’article original


Jeremi Michaud
Du poisson en dégustation, une pincée de célébrités et une foule de journalistes rassemblés pour un événement médiatique sur les dérives de la surpêche, jeudi 13 septembre, au marché de Saint-Germain-des-Près, dans le 6e arrondissement de Paris. En invitée de marque, l’actrice et réalisatrice Mélanie Laurent, qui a prêté sa voix au documentaire sans concession contre les industriels du secteur, The End of the Line-L’Océan en voie d’épuisement.

Etait également présent le finaliste de l’émission télévisée "Top-Chef", sur M6, Pierre Sang Boyer, et François Pasteau. Ce dernier est le chef de l’Epi Dupin, une table parisienne qui ne propose que des "poissons durables", c’est-à-dire pêchés hors des périodes de reproduction et provenant d’espèces non menacées.

Très engagé, l’homme estime que "les chefs-cuisiniers ont un rôle pédagogique à jouer auprès du public ". Il a d’ailleurs reçu plusieurs distinctions pour son menu respectant les principes de la pêche durable.

Toutes ces personnalités se retrouvaient à l’initiative de Fishfight, une association anglaise qui connaît un important succès outre-Manche grâce à sa démarche consistant à mobiliser des vedettes. Face à la multiplicité des questions liées à la surpêche, et pour avoir plus de poids, l’association a décidé de centrer son combat sur l’interdiction des rejets de poissons.

VALORISATION DE LA PÊCHE ARTISANALE

Ce "triage", courant dans l’industrie de la pêche, est effectué pour que les espèces présentes sur les étales des poissonniers respectent les normes de calibrages. Mais dans 80 % des cas, les poissons sont rejetés morts à la mer. L’association milite pour la valorisation de la pêche artisanale, dont les rejets totaux ne dépassent pas 3 % et qui représente pas moins de 80 % de la flottille de pêche en France.

_Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP