19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Développement de la filière industrielle des hydroliennes : Ports Normands (...)

Développement de la filière industrielle des hydroliennes : Ports Normands Associés et DCNS signent un accord

Dernière mise à jour le lundi 19 mars 2012

Article paru sur le site "Le Blog Enjeux" - Vendredi 16 Mars 2012
Visualiser l’article original - cliquer sur "en savoir plus ..."



Développement de la filière industrielle des hydroliennes : Ports Normands Associés et DCNS signent un accord

Il s’agit d’un accord de réservation d’espaces à Cherbourg en vue de la création d’un nouveau site industriel

Laurent Beauvais, Président de la Région Basse-Normandie et Président de Ports Normands Associés (PNA), et Patrick Boissier, Président Directeur Général de DCNS, ont signé ce jour, en présence de Jean-François Le Grand, Président du Conseil Général de la Manche, et de Bernard Cazeneuve, Député-Maire de Cherbourg–Octeville et Président de la Communauté Urbaine de Cherbourg (CUC), au Siège de DCNS à Paris, un accord cadre. Cette convention alloue des zones du Port de Cherbourg pour assurer le développement de l’activité des hydroliennes menée par DCNS. Une nouvelle implantation industrielle devrait voir le jour et générer la création de plusieurs centaines d’emplois.

A travers cet accord qui s’inscrit dans le cadre de sa stratégie de croissance championship, DCNS confirme son rôle d’acteur majeur dans la création d’une filière industrielle en France dans les énergies marines renouvelables et tout particulièrement dans l’hydrolien. Cherbourg, situé à proximité du Raz Blanchard, l’un des sites les plus prometteurs au monde pour l’exploitation de l’énergie hydrolienne, est idéalement positionné pour accueillir cette nouvelle activité.

L’accord prévoit ainsi la réservation de surfaces dédiées au sein du port de Cherbourg sur le terre-plein des Flamands et son extension sur la grande rade. Il prévoit également, d’ici à un an, la rédaction d’un protocole destiné à finaliser les éléments financiers du dossier, avec une adaptation des périmètres d’emprises prédéfinis. DCNS pourrait donc démarrer son activité dès 2014 via l’implantation d’un site de production pour la fabrication, l’installation et la maintenance des premières hydroliennes dans le Raz Blanchard

Le Groupe a acquis l’an passé 11% de la société OpenHydro, leader du secteur de l’hydrolien. Ensemble, les deux sociétés réalisent pour le compte d’EDF une ferme pilote de quatre hydroliennes à Paimpol-Bréhat. La première machine a été testée en mer l’autonome dernier. Les deux partenaires devraient, à partir de 2018, produire une centaine d’hydroliennes par an à Cherbourg. DCNS pourrait également installer des hydroliennes dans la partie britanniqundustrielle en France dans les énergies marines renouvelables et tout particulièrement dans l’hydrolien. Cherbourg, situé à proximité du Raz Blanchard, l’un des sites les plus prometteurs au monde pour l’exploitation de l’énergie hydrolienne, est idéalement positionné pour accueillir cette nouvelle activité.

Laurent Beauvais, Président de Ports Normands Associés, a déclaré : « En allouant à DCNS une surface de plusieurs hectares sur le port de Cherbourg, notre volonté est de permettre le développement industriel d’une véritable filière bas-normande des Energies Marines Renouvelables. En l’occurrence, ces terrains serviront à la création d’une usine de production, d’assemblage et de maintenance d’hydroliennes conduite par DCNS qui pourrait employer plusieurs centaines de personnes. La mobilisation des collectivités bas-normandes - la ville de Cherbourg, le Département de la Manche et la Région, aux côtés de Ports Normands Associés - permet aujourd’hui de répondre rapidement aux besoins des industriels du secteur. »

Patrick Boissier, Président Directeur Général de DCNS, a déclaré : « La signature de cet accord démontre la volonté commune de DCNS et des collectivités bas-normandes de travailler ensemble à l’implantation à Cherbe du Raz Blanchard. Le Groupe a en effet signé, en février 2012, un protocole d’accord avec Alderney Renewable Energy (ARE), société britannique spécialisée dans l’énergie des courants de marée. Le protocole porte sur l’étude de la ressource énergétique ainsi que sur les possibilités d’exploitation des courants du Raz Blanchard autour de l’île d’Aurigny.

Cet accord a été signé en présence de Jean-François Le Grand, Président du Conseil Général de la Manche, et de Bernard Cazeneuve, Député-Maire de Cherbourg–Octeville et Président de la Communauté Urbaine de Cherbourg (CUC). Ces derniers ont, parallèlement à cette signature, remis à DCNS une lettre d’intention cosignée, témoignant ainsi de la volonté des élus de soutenir ce projet et de faire de Cherbourg le premier pôle européen de conception, production, maintenance et formation dans le secteur de l’énergie des courants de marée.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP