20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Diatomées

Diatomées

Dernière mise à jour le jeudi 28 novembre 2013

Le règne de l’infiniment petit, que nous côtoyons le plus souvent sans le savoir, est fait d’algues siliceuses, en milieu humide d’eau douce, saumâtre ou salée.
Elles assurent à elles seules 20 à 25 % de la production phytoplanctonique.
Elles jouent donc un rôle primordial dans la vie des écosystèmes marins !



Diatomées

Achnantes brevipes brevipes

photo_Maurice_Loir

Nous entendons assez souvent parler des diatomées, les dictionnaires nous en donnent pour définition :

- "Végétal unicellulaire aquatique, à coque siliceuse bivalve parfois finement ornée, et présentant de nombreuses particularités" (Dictionnaire Larousse)

- "Algues brunes (Phéophycées) unicellulaires microscopiques, qui croissent dans les eaux douces ou salées, et dont la membrane est entourée d’une coque siliceuse." (Le Grand Robert)

Personnellement, j’aime beaucoup le prologue du "Guide des diatomées" de Maurice Loir :

- "Il y a peu d’objets plus admirables que les délicates enveloppes siliceuses des Diatomées" (Charles Darwin 1859)

- " L’importance d’un groupe vivant n’est pas de loin, proportionnelle à la connaissance qu’en a le grand public. Ceci s’applique plus particulièrement aux Diatomées, organismes unicellulaires, solitaires ou vivant en colonies, comptant des milliers d’espèces réparties à travers le monde. Les Diatomées sont un des composants majeurs du phytoplancton et, à ce titre, jouent un rôle primordial dans les océans. Elles sont à l’origine des longues et productives chaînes alimentaires qui aboutissent aux grands carnivores, aux cétacés, au oiseaux." (Jean Dorst, membre de l’Institut, Professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris)

Dans http://www.diatomloir.eu/Site%20Diatom/Marinun.html, les diatomées sont vraiment belles, n’est-ce pas ?

Mais à quoi çà sert les diatomées ?

- "Il est difficile d’imaginer ce que serait notre biosphère sans ces composants majeurs du phytoplancton" ! (Maurice Loir ) :
- Les diatomées font partie de la chaîne alimentaire nécessaire à pratiquement tous les animaux marins (et d’eau douces aussi).
- Les gisements de diatomées (des périodes géologiques antérieures) servant pour la filtration, la clarification, ou comme abrasif léger et fin.
- La quantité des diatomées dans les eaux permet de déterminer les possibilités de vie, et donc d’une certaine manière à connaître la qualité de l’eau pour son usage. Elles sont donc utilisées "en tant que bio-indicateurs" de qualité de l’eau.

Bref les quelques 2000 espèces de diatomées marines, d’eau saumâtre, ou d’eau douce que compte le continent européen sont d’une importance cruciale pour l’avenir de la planète, du fait de leur taille microscopique, nous devons nous contenter de consulter les ouvrages en notre possession, ou nous lancer dans leur découverte ...
C’est expliqué également dans l’ouvrage cité en référence.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP