23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche
Accueil > Actualités de la mer > Échalote. Les Hollandais sèment le trouble

Échalote. Les Hollandais sèment le trouble

Dernière mise à jour le samedi 9 avril 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 07 Mars 2016
Visualiser l’article original


Les producteurs bretons d’échalotes traditionnelles en ont gros sur la patate.
L’Europe refuse toujours de trancher dans le différend qui les oppose à leurs concurrents hollandais qui font passer leurs oignons pour des échalotes.
Les jours de l’échalote de tradition, « la vraie », issue d’un bulbe, récoltée à la main au goût inimitable apprécié des gourmets et des grands chefs, sont-ils comptés ?
C’est la crainte des 380 producteurs de Bretagne et d’Anjou qui assurent 80 % de la production européenne. Depuis des années, ils défendent leur produit, à coups de procédures, contre la concurrence de variétés de semis hollandaises cultivées industriellement donc moins chères à produire. Dernier épisode en date, ce feuilleton juridique interminable : l’OCVV, l’agence de l’Union européenne des variétés végétales, a proposé un nouveau cycle de deux ans de tests sur les variétés de semis contestées par les Français. L’agence se donne encore un délai avant de définir une limite claire et indiscutable de ce qui peut être ou non dénommé échalote.
« La politique de l’autruche »

« Face au lobbying et à l’intransigeance des Hollandais, c’est une manière de gagner du temps et de ne pas prendre position alors que tous les tests convergent vers le même constat : les variétés d’échalotes de semis hollandaises sont en fait des oignons. L’Europe ne pourra pas éternellement faire la politique de l’autruche », accuse Hubert Le Nan, producteur à Plouescat (29) et président de la section nationale Échalote.
.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP