19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)
Accueil > Actualités de la mer > Economie Entreprise Agroalimentaire Bourse Emploi (...)

Economie Entreprise Agroalimentaire Bourse Emploi Formation Produits de la mer. Le simple, le bon et le sain

Dernière mise à jour le samedi 17 mai 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 09 Mai 2014
Visualiser l’article original



En matière de produits de la mer, « plats en kit » et « prêt-à-croquer » ont le vent en poupe. Le consommateur veut de la simplicité, du bon et du sain. Les entreprises emboîtent le pas à ces tendances en rivalisant d’ingéniosité dans les process de fabrication et d’emballage.
Les plats préparés et le surimi, c’est fini. En matière de poissons et de coquillages, « les consommateurs ont changé », confirme Cédric Breton, directeur d’ID Mer, l’Institut technique de développement des produits de la mer basé à Lorient. « Le snacking - restauration rapide et nomade - a supplanté les plats préparés. » Ce qui séduit avant tout, « c’est la facilité de mise en oeuvre ».

Plats en kit et prêt-à-croquer

Le filet de poisson d’un côté, la petite sauce et l’accompagnement de l’autre, le tout dans le même packaging, « ce type de produits plaît de plus en plus ». D’autant qu’avec ce « prêt-à-manger », le consommateur garde le plaisir de cuisiner les produits ensemble sans s’enquiquiner avec la préparation, la cuisson... Une tendance largement confirmée par les étals des exposants du dernier SeafoodExpo, salon international des produits de la mer qui vient de s’achever à Bruxelles. Pas un pays - 76 étaient représentés via 1.700 entreprises - qui ne propose « plats en kit » et « prêt-à-croquer ».

Des procédés innovants

Cette évolution des consommations est également marquée par la recherche du bon, du traditionnel et du sain... « Le clean label, c’est l’autre tendance émergente », souligne Cédric Breton. « On revient à des extraits naturels en lieu et place des additifs. Ce qui compte, c’est la qualité nutritionnelle propre de la matière première ». C’est donc dans les process de conditionnement que se font les plus grandes innovations. Haute pression, emballage sous vide... Autant de techniques qui permettent à un filet de merlu frais ou un bulot cuit de conserver toutes ses vertus gustatives et nutritionnelles. Tout en repoussant la date limite de consommation.

Fraîcheur et design

Le produit français qui a remporté le Seafood Prix d’Elite 2014 illustre ces nouvelles tendances. Le coffret de fruits de mer de l’entreprise normande Kermarée - quatre variétés de mollusques frais, cuits préalablement et emballés dans des barquettes individuelles - a séduit le jury aussi bien pour la fraîcheur des produits que pour le design de l’emballage. Ce même coffret a également remporté le prix spécial pour la santé et la nutrition : les coquillages sont source de protéines maigres et d’oligo-éléments.

La nutraceutique un marché de niche

Pourtant s’ils sont attentifs aux vertus nutritionnelles de leur alimentation et à leur bien-être, les Français n’ont pas encore sauté le pas de la nutraceutique - compléments alimentaires. « À la différence des USA, de l’Asie et, depuis peu, de la Russie », explique Cédric Breton. « Ça fonctionne donc très bien à l’export mais ça reste un marché de niche en France

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP