18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé 6 août : Des raies dangereuses se rapprochent des côtes françaises1er août : La colère de Laury Thilleman contre le plastique dans la mer31 juillet : La mer sera bientôt dans la Constitution26 juillet : Pêche au bar. Les ligneurs s’en prennent aux bolincheurs24 juillet : Paradeep. À l’abordage du marché nautique ! 23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause
Accueil > Actualités de la mer > Des chaluts de plus en plus sélectifs

Des chaluts de plus en plus sélectifs

Dernière mise à jour le mercredi 20 novembre 2013

Article paru
sur le site "OuestFrance entreprises" - 15 Novembre 2013
Visualiser l’article original



Pilleurs d’océans, bulldozers marins, les qualificatifs ne manquent pour stigmatiser l’impact des chaluts. Longtemps les pêcheurs français ont en effet labouré les fonds sans état d’âme. Leur mentalité a évolué. Aujourd’hui, ils clament être les premiers protecteurs de leur environnement. Ils en sont, pour la plupart, convaincus.

La montée du prix du gasoil, a d’abord poussé à traîner des engins moins pénalisants. Pour diminuer la résistance, les mailles des chaluts se sont ouvertes, améliorant du même coup la sélectivité. « En 20 ans, elles sont passées de 45 millimètres à 70 millimètres », indique Pascal Larnaud du laboratoire d’Ifremer à Lorient. Efforts louables, mais insuffisants aux yeux de l’Europe, et des écologistes, pour préserver la ressource.

Une nouvelle norme, très contraignante, va être imposée (2015 pour la palangre et 2016 pour les autres techniques), celle du « zéro rejet ». L’obligation de ramener toutes les captures apparaît techniquement difficile pour ces chalutiers qui n’ont pas été prévus pour stocker, en moyenne, 15 % de poissons en plus. Le risque économique est soulevé par les armements, sans oublier les adaptations nécessaires dans les ports.

« Il est donc préférable de trier sur le fond plutôt que sur le pont du bateau », explique Julien Lamothe de Pêcheurs de Bretagne. L’organisation de producteurs regroupe 800 navires et 3 000 marins du sud Bretagne à la Loire-Atlantique. Avec Ifremer, France filière pêche et l’Aglia (Agence grand littoral atlantique), elle lance un programme d’études sur deux ans « pour tester tous les systèmes qui permettront d’améliorer encore la sélectivité. »

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP