20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Des chaluts de plus en plus sélectifs

Des chaluts de plus en plus sélectifs

Dernière mise à jour le mercredi 20 novembre 2013

Article paru
sur le site "OuestFrance entreprises" - 15 Novembre 2013
Visualiser l’article original



Pilleurs d’océans, bulldozers marins, les qualificatifs ne manquent pour stigmatiser l’impact des chaluts. Longtemps les pêcheurs français ont en effet labouré les fonds sans état d’âme. Leur mentalité a évolué. Aujourd’hui, ils clament être les premiers protecteurs de leur environnement. Ils en sont, pour la plupart, convaincus.

La montée du prix du gasoil, a d’abord poussé à traîner des engins moins pénalisants. Pour diminuer la résistance, les mailles des chaluts se sont ouvertes, améliorant du même coup la sélectivité. « En 20 ans, elles sont passées de 45 millimètres à 70 millimètres », indique Pascal Larnaud du laboratoire d’Ifremer à Lorient. Efforts louables, mais insuffisants aux yeux de l’Europe, et des écologistes, pour préserver la ressource.

Une nouvelle norme, très contraignante, va être imposée (2015 pour la palangre et 2016 pour les autres techniques), celle du « zéro rejet ». L’obligation de ramener toutes les captures apparaît techniquement difficile pour ces chalutiers qui n’ont pas été prévus pour stocker, en moyenne, 15 % de poissons en plus. Le risque économique est soulevé par les armements, sans oublier les adaptations nécessaires dans les ports.

« Il est donc préférable de trier sur le fond plutôt que sur le pont du bateau », explique Julien Lamothe de Pêcheurs de Bretagne. L’organisation de producteurs regroupe 800 navires et 3 000 marins du sud Bretagne à la Loire-Atlantique. Avec Ifremer, France filière pêche et l’Aglia (Agence grand littoral atlantique), elle lance un programme d’études sur deux ans « pour tester tous les systèmes qui permettront d’améliorer encore la sélectivité. »

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP