18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Économisez l’énergie en recyclant votre eau de vaisselle

Économisez l’énergie en recyclant votre eau de vaisselle

Dernière mise à jour le lundi 15 février 2016

Article paru
sur le site "Le Figaro" - 11 Février 2016
Visualiser l’article original


Une technologie française peut permettre de diviser par deux le coût de l’eau chaude en récupérant la chaleur des eaux usées. Prévu pour les grandes copropriétés neuves, le système pourrait être adapté à des ensembles plus petits et à l’ancien.

Et si les eaux usées représentaient un vaste gisement inexploité ? Alain Mouré, spécialiste du traitement de l’eau depuis de nombreuses années en est persuadé. C’est pourquoi il a mis au point une technologie permettant de récupérer et valoriser la chaleur issue des eaux usées « grises ». Il s’agit de celles qui proviennent des cuisines et des salles de bain (mais pas des toilettes) et selon le centre d’information sur l’eau, une famille de 4 personnes en utiliserait pas moins de 280 litres par jour (dont 160 litres pour le bain et la douche, 50 pour le linge et 40 pour la vaisselle). Or, elles s’écoulent à une température moyenne comprise entre 28 et 32°C.

D’où l’idée de récupérer cette chaleur afin de préchauffer l’eau propre qui est diffusée dans l’immeuble. C’est l’objet de la société Biofluides Environnement, créée en 2006 et qui compte à ce jour 60 installations de ce type (incluant les commandes en cours). Actuellement, le système qui mêle une cuve de récupération de la chaleur et une pompe à chaleur eau/eau n’est installé que dans des copropriétés importantes et neuves (disposant de deux circuits d’eau) mais les choses pourraient changer.
L’installation ne dégage pas la moindre odeur

« Pour l’instant, notre système n’est intéressant qu’à partir de 50 ou 60 logements mais nous travaillons sur un modèle compact visant les copropriétés de 10 à 30 logements », explique Alain Mouré. Par ailleurs, une adaptation est également prévue pour installer cet équipement dans des résidences anciennes ne disposant que d’un réseau unique pour les eaux usées.
.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP