21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc
Accueil > Actualités de la mer > En 2015, les rejets de boues rouges même liquides en mer devraient être (...)

En 2015, les rejets de boues rouges même liquides en mer devraient être interdits

Dernière mise à jour le mercredi 24 avril 2013

Article paru
sur le site "FR3" - 20 Avril 2013
Visualiser l’article original


Suite à l’interpellation de José Bové et Michèle RIVASI, eurodéputés Verts/ALE, concernant les rejets de boues rouges issues de l’usine d’alumine de Gardanne (Bouches-du-Rhône) en mer Méditerranée la Ministre de l’Ecologie reconnait clairement la gravité du sujet, dans un courrier en date du 29 mars 2013 et constate avec nous l’impact considérable et irréversible de cette pollution aux métaux lourds, sur le vivant et sur notre environnement.

Delphine Batho précise qu’elle n’est pas « favorable » à la poursuite des rejets solides et même liquides en mer après 2015. La Ministre va donc plus loin que la Convention de Barcelone en interdisant à l’industriel, tout rejet, même liquide.

Pour José Bové et Michèle Rivasi, cette déclaration est une victoire incontestable des opposants au rejet de boues rouges en mer et de ceux qui veulent préserver une Méditerranée vivante. L’option de 2015 est encore trop tardive et nous demandons l’arrêt des rejets au plus tôt."

Le pipeline de port Miou

Dans les années 60, l’usine d’aluminerie de Pechiney, à Gardanne (usine crée en 1893) commence à envoyer ses déchets les plus difficile à traiter dans la fosse de Cassidaigne. Ces déchets en ont fait une des plus grande décharge industrielle d’Europe.

Cette usine, qui appartient maintenant à la société Altéo (et dont le proprétaire du site est HIG, un fond de pension américain) produit de l’alumine. pour cette production elle utilise de la bauxite, qui crée des déchets, les "boues rouges".

Depuis le milieu des années 60, 80% des boues rouges sont rejetées en mer, dans cette fosse de Cassidaigne, par un pipeline de plusieurs dizaines de kilomètres, dont 7 km de pipeline sous-marin, qui déverse ses boues à 320m de profondeur. L’usine rejette des dizaines de milliers de tonnes par an, ce qui en ferait le premier pollueur maritime de France.

En 2015, ces rejets seront interdits

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP