20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé 6 août : Des raies dangereuses se rapprochent des côtes françaises1er août : La colère de Laury Thilleman contre le plastique dans la mer31 juillet : La mer sera bientôt dans la Constitution26 juillet : Pêche au bar. Les ligneurs s’en prennent aux bolincheurs24 juillet : Paradeep. À l’abordage du marché nautique ! 23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause
Accueil > Actualités de la mer > En Antarctique, les éponges de mer tirent parti du réchauffement (...)

En Antarctique, les éponges de mer tirent parti du réchauffement climatique

Dernière mise à jour le mercredi 17 juillet 2013

Article paru
sur le site "Maxisciences" - 15 Juillet 2013
Visualiser l’article original


Les éponges hexactinellides (appelées éponges de verre) n’ont pas un rythme de vie et de reproduction aussi lent qu’on le pensait. C’est du moins ce qu’a permis de constater une nouvelle étude récemment publiée dans la revue Current Biology et menée par des chercheurs allemands. Pour en venir à cette conclusion, ces derniers sont partis observer les créatures dans des eaux où les observations sont normalement rares grâce à un engin particulier qui a pu filmer les profondeurs.

"En comparant les (...) vidéo prises par un véhicule sous-marin télécommandé dans une des parties les moins accessibles de l’Antarctique, nous avons trouvé un doublement de la biomasse et une abondance d’éponges de verre, dont le nombre a été multiplié par 3, entre 2007 et 2011. C’est beaucoup plus rapide que n’importe lequel d’entre nous l’aurait cru possible", explique Claudio Richter, de l’Institut Alfred Wegener (Allemagne).

"Un principe général à tirer de notre étude est que les communautés benthiques [= du fond marin] sont très dynamiques, même dans les conditions environnementales extrêmes qui règnent dans l’Antarctique. Il y a quatre ans, la zone d’étude était dominée par une espèce d’ascidie. Maintenant, cette espèce pionnière a pratiquement disparu, laissant la place à une communauté dominée par de jeunes individus d’une éponge de verre", poursuit sa collègue Laura Fillinger.

Un impact sur l’écologie globale ?

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP