18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > En Complèment (La pêche du Bar suite)

En Complèment (La pêche du Bar suite)

Dernière mise à jour le mercredi 3 janvier 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 29 Décembre 2017
Visualiser l’article original


en complément
Un seul poisson vous manque...
Quel sera l’impact économique d’une telle décision ?
Le bar n’est certes pas le seul poisson pêché le long des côtes de la Manche, mais reste un emblème fort et un moteur indiscutable de la pêche de loisir en Bretagne.
« 
Cette décision aura un impact non négligeable sur l’économie de la pêche de loisir,
du matériel de pêche à l’achat des bateaux », estime Gireg Goubil, expérimenté pêcheur de bar.
Les restrictions n’ont cessé de se durcir depuis quelques années. On le voit avec les magasins qui disparaissent. « Mais on ne va pas nous faire croire que ce sont les prises des plaisanciers qui mettent à mal les stocks de bars de la pointe bretonne !
La prochaine étape, c’est quoi ? Interdiction de capture en ’no kill’, pendant que les navires usines finissent de ramasser les stocks ? ».
Les plaisanciers remontés
Même les poissons les plus abîmés à l’hameçon devront être relâchés en mer, pour les donner à manger aux crabes quelques heures plus tard !
Idem pour les prises de bar à la palangre (lors de la pêche à la daurade, par exemple) et pour les bars pris dans les filets et noyés depuis quelques heures. Interdiction de les ramener à la maison sous peine d’amende ! I
l faudra les abandonner en mer. « Pourquoi ne pas interdire la pêche au filet plutôt que celle à la canne ? », s’interrogent les plaisanciers, très remontés contre cette nouvelle réglementation.
« Et pour manger du bar, en 2018, puisqu’il n’y a quasiment plus de ligneurs à faire ce métier, faudra-t-il se rabattre sur le bar pêché et compacté par les bateaux usines ? », se désolent les passionnés.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP