http://www.ecoco2.com/blog/?p=8048 L’ADEME a annoncé (...)" />

18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion
Accueil > Actualités de la mer > Energies Marines Renouvelables : un second appel à manifestations d’intérêt (...)

Energies Marines Renouvelables : un second appel à manifestations d’intérêt est lancé

Dernière mise à jour le lundi 27 mai 2013

Article paru
sur le site "Eco Co²" - 24 Mai 2013
[Visualiser l’article original->http://www.ecoco2.com/blog/?p=8048


L’ADEME a annoncé récemment le lancement d’un nouvel appel à manifestations d’intérêt (AMI) consacré aux énergies marines renouvelables (EMR), afin de renforcer les innovations technologiques dans ces filières et de faciliter leur déploiement. Il s’agit du second AMI dans ce domaine, baptisé : Energies marines renouvelables – Démonstrateurs et briques technologiques. Ouvert le 13 mai, il se clôturera le 31 octobre 2013.

energies marines renouvelablesLa France, comme le confirme le rapport sur les énergies marines renouvelables du CGEDD et du CGIET, que nous avons évoqué dans ces pages le 8 mai dernier, dispose à la fois d’un potentiel énergétique marin parmi les plus importants au monde et d’une solide base industrielle dans les secteurs maritimes et énergétiques : les EMR sont donc actuellement considérées comme une filière industrielle stratégique sur le long terme.

Le champ de l’AMI couvre les « briques technologiques » dédiées aux quatre filières jugées les plus matures par le rapport et produisant de l’électricité injectée sur les réseaux électriques continentaux ou insulaires : hydrolien marin, houlomoteur, éolien flottant et énergie thermique des mers, et les démonstrateurs de recherche sur les systèmes houlomoteurs. Les « briques technologiques » sont des éléments indispensables au déploiement à grande échelle des EMR ; elles peuvent être communes à plusieurs filières EMR (nouvelles méthodes d’installation, dispositifs facilitant le raccordement électrique, préparation des fonds marins…).

Pour l’énergie thermique des mers, les projets visent exclusivement la démonstration d’échangeurs thermiques ou de conduite d’eaux profondes ; pour l’éolien flottant, exclusivement des flotteurs, ancrages et câbles dynamiques innovants. « Les projets visés doivent faire la démonstration en mer, prioritairement et quand cela est applicable, sur des sites d’essais gérés par France Energies Marines, de composants ou méthodes à une échelle représentative des conditions d’exploitation. L’objectif temporel attendu pour le début des démonstrations en mer est 2016 » précise l’AMI.

Pour les démonstrateurs de recherche, la filière technologique concernée est l’houlomoteur. Les projets de démonstrateurs de recherche houlomoteurs demandés consistent à faire la démonstration en mer d’un système à une échelle représentative des conditions d’exploitation. Le lieu de démonstration sera prioritairement le site d’essais géré par l’IEED France Energies Marines, au large du Croisic. « Ils doivent exploiter les zones caractérisées par une importante ressource énergétique, soit les zones de profondeurs supérieures à 20 m. L’objectif temporel attendu pour l’installation des démonstrations en mer est 2016« .
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP