18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Energies marines. Bretagne et Aquitaine s’impatientent

Energies marines. Bretagne et Aquitaine s’impatientent

Dernière mise à jour le samedi 18 janvier 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 17 Janvier 2014
Visualiser l’article original


Les Régions ont décidé de booster les énergies marines renouvelables. « On ne veut plus perdre de temps ! » s’accordent élus bretons et aquitains.

Les régions Bretagne et Aquitaine continuent d’avancer main dans la main sur le chemin de croix des énergies marines. « On avance, on progresse mais on aimerait changer de rythme et ne plus perdre de temps face aux industriels européens qui avancent plus vite que nous », martelait, hier à Brest, Renaud Lagrave, vice-président de la région Aquitaine. « Il faut surtout passer à une nouvelle échelle de temps pour accélérer les projets français et faciliter le déroulement des expérimentations sur le terrain. » Sur la même longueur d’ondes, Dominique Ramard, délégué à l’énergie pour la région Bretagne, rappelle que 40 hectares sont en cours de préparation sur le polder de Brest, afin d’accueillir les industriels intéressés.

Prendre le même train

Pour le moment, c’est donc l’union sacrée entre les deux régions qui ne veulent pas mettre en concurrence leurs technologies et encore moins leurs potentiels portuaires. « Il y aura du travail pour tout le monde », estime Renaud Lagrave. « On est en retard au niveau européen, il faut travailler ensemble, si l’on veut que démarre une véritable filière française ».Le Verdon et Bordeaux disposent de belles réserves foncières pour accueillir les industriels. L’Aquitaine, qui vise prioritairement le houlomoteur, le long de son immense littoral, dispose d’un large potentiel et entend travailler aux côtés des Bretons qui développent, aussi de leur côté, une autre technologie houlomotrice.Les deux Régions sont raccords et pleines de bonne volonté. La concurrence ne transparaît aucunement dans le discours officiel.Reste à régler la question du financement de France Energies Marines, toujours en attente des moyens qui vont permettre la réalisation des expérimentations sur le terrain. Et alors que la région Bretagne met sur la table 220 M€ pour stabiliser et préparer le polder brestois, la région Aquitaine se dit bien moins avancée mais tout aussi motivée... Face aux Pays-de-la-Loire et à la Basse-Normandie qui gardent une relative longueur d’avance.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP