11 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète »
Accueil > Actualités de la mer > Énergies marines : « C’est la poule et l’oeuf »

Énergies marines : « C’est la poule et l’oeuf »

Dernière mise à jour le lundi 20 mai 2013


a Région et ses partenaires s’apprêtent à investir 160 millions d’euros sur le port. Il faut séduire les industriels, sans garantie qu’ils s’installent.
Entretien

En quoi consiste le projet « énergies marines » au port de commerce ?

D’ici fin 2015, nous envisageons le renforcement de 17 ha pour l’implantation des unités de production des fondations, dédiées à l’éolien offshore posé. Pour fin 2016, la totalité du polder de 36 ha sera stabilisée, avec un quai de 250 m. Une zone de manutention bord à quai sera aussi renforcée. Pour les fondations de type jacket (assemblage tubulaire) par exemple, les poids à déplacer sont hors normes. Aucun port de l’Atlantique n’est aujourd’hui équipé.

En 2017, nous aurons un autre quai de 210 m, qui permettra l’accueil des unités de production d’éoliennes flottantes. Le budget est de 160-170 millions d’euros (NDLR : il était de 134 millions l’an dernier).

Où en est le projet, porté par la Région, propriétaire du port ?

Nous avons envisagé la gouvernance. Aujourd’hui, le syndicat mixte Brest Iroise (SMBI), créé dans les années 1970, est concessionnaire du polder. Des ajustements sont à opérer dans les semaines à venir. Nous sommes sur la même longueur d’ondes avec le département, la communauté urbaine et la chambre de commerce, membres du SMBI.

Mise à part une partie de la stabilisation du polder, nous sommes encore dans la phase d’études. Des sondages sont effectués à terre et en mer. Puis, nous aurons beaucoup de procédures administratives à franchir. L’important, c’est la bonne coordination entre les besoins des industriels et les travaux.

Quels industriels sont intéressés ?

Des discussions sont en cours avec EDF EN, Eiffage, Iberdrola, DCNS, qui avancent dans leur plan d’industrialisation. Leurs décisions se prendront dans un an.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP