18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion
Accueil > Actualités de la mer > Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée »

Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée »

en complèment de Pêcheurs de bars. La fronde s’organise

Dernière mise à jour le lundi 29 janvier 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 24 Janvier 2018
Visualiser l’article original


En baie de Morlaix, vous êtes considéré comme le « spécialiste » de la pêche au bar. D’où vous vient cette réputation ?
Je pêche depuis mes 4 ans. J’en ai aujourd’hui 47. Le bar, c’est depuis que j’ai dix ans. J’ai appris, comme beaucoup, avec mon grand-père. Personnellement, je suis un adepte de la pêche au leurre, plus difficile mais qui apporte de l’adrénaline. On laisse l’initiative au poisson. Je pêche du bord et, parfois, je peux faire jusqu’à 10 km ! Je partage cette passion avec mes clients ou sur les réseaux sociaux.

Que pensez-vous de cette nouvelle réglementation ?
À titre personnel, ça ne change rien puisque je pratique le « no kill », je remets le poisson à l’eau. Mais sur le principe, je ne suis pas d’accord. L’an dernier, ce n’était plus qu’un poisson par pêcheur, ça passait encore. Mais aucun : c’est tout simplement stupide. Taper sur les plaisanciers, c’est un écran de fumée.

Pourquoi ?
Parce que la majorité des poissons qui arrivent ici, c’est-à-dire au-dessus du 48e parallèle, se reproduisent en Atlantique, dans le golfe de Gascogne, en ce moment même. Là où, en ce moment aussi, des gros chalutiers partent pêcher sur les frayères (là où le poisson se retrouve en bancs pour se reproduire).

Vous visez clairement la pêche professionnelle ?
Non. Il y a deux catégories : les ligneurs qui font du produit de qualité et qui sont capables de se restreindre pendant la période de frai, de décembre à février. Et il y a les autres, les grands armements de pêche, liés à la grande distribution, dont les chalutiers font des dégâts considérables dans les frayères, sans différencier les poissons arrivés à maturité et les autres. Pourquoi on ne leur interdit pas de pêcher le bar ? Il y a là un gros point noir pas clair !

Vous êtes vendeur de matériel de pêche. Quel impact aura la nouvelle réglementation sur la filière ?

…/...
Lire l’article complet sur ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP