21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale
Accueil > Actualités de la mer > Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée »

Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée »

en complèment de Pêcheurs de bars. La fronde s’organise

Dernière mise à jour le lundi 29 janvier 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 24 Janvier 2018
Visualiser l’article original


En baie de Morlaix, vous êtes considéré comme le « spécialiste » de la pêche au bar. D’où vous vient cette réputation ?
Je pêche depuis mes 4 ans. J’en ai aujourd’hui 47. Le bar, c’est depuis que j’ai dix ans. J’ai appris, comme beaucoup, avec mon grand-père. Personnellement, je suis un adepte de la pêche au leurre, plus difficile mais qui apporte de l’adrénaline. On laisse l’initiative au poisson. Je pêche du bord et, parfois, je peux faire jusqu’à 10 km ! Je partage cette passion avec mes clients ou sur les réseaux sociaux.

Que pensez-vous de cette nouvelle réglementation ?
À titre personnel, ça ne change rien puisque je pratique le « no kill », je remets le poisson à l’eau. Mais sur le principe, je ne suis pas d’accord. L’an dernier, ce n’était plus qu’un poisson par pêcheur, ça passait encore. Mais aucun : c’est tout simplement stupide. Taper sur les plaisanciers, c’est un écran de fumée.

Pourquoi ?
Parce que la majorité des poissons qui arrivent ici, c’est-à-dire au-dessus du 48e parallèle, se reproduisent en Atlantique, dans le golfe de Gascogne, en ce moment même. Là où, en ce moment aussi, des gros chalutiers partent pêcher sur les frayères (là où le poisson se retrouve en bancs pour se reproduire).

Vous visez clairement la pêche professionnelle ?
Non. Il y a deux catégories : les ligneurs qui font du produit de qualité et qui sont capables de se restreindre pendant la période de frai, de décembre à février. Et il y a les autres, les grands armements de pêche, liés à la grande distribution, dont les chalutiers font des dégâts considérables dans les frayères, sans différencier les poissons arrivés à maturité et les autres. Pourquoi on ne leur interdit pas de pêcher le bar ? Il y a là un gros point noir pas clair !

Vous êtes vendeur de matériel de pêche. Quel impact aura la nouvelle réglementation sur la filière ?

…/...
Lire l’article complet sur ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP