13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Etoile de mer commune

Etoile de mer commune

Asteria rubens

Dernière mise à jour le lundi 17 octobre 2016


L’étoile de mer est réellement un animal curieux ; généralement elle possède au moins cinq bras mais certaines en ont plus.
On la trouve à moins d’un mètre de profondeur, mais aussi dans les fosses abyssales.
Du fait de son fort appétit on la considère très souvent comme un nuisible (prédateur de l’huitre, de la palourde, de la moule, notamment)



Etoile de mer bleue (dessus) étoile de mer bleue (dessous)

- les genres "étoiles de mer" sont légion, il existe plusieurs classes et au sein de ces classes des tas de familles.
- certaines vivent uniquement dans les mers froides, d’autres uniquement dans les mers chaudes, d’autres encore sur nos côtes mais pas en Méditerranée.
- certaines sortes ont des bras palmés, d’autres sont bossues, de couleurs vives ou ternes, trapues ou très fines, d’une envergure de quelques millimètres ou de plusieurs dizaines de centimètres.

- l’étoile de mer commune, selon l’endroit où elle vit, a une envergure différente de 7 à 10 cm à 40 ou 50 cm.
- l’étoile de mer commune est de couleur variable comme son nom ne l’indique pas, "Asteria rubens", qui peut se traduire par étoile rouge !
- nous pourrions la trouver demain rouge, orangée, jaunâtre ou mauve, du moins dans l’Atlantique ou dans la Manche ... ou la mer du Nord.


Habitat et habitudes alimentaires de l’étoile de mer :

- l’étoile de mer vit la nuit, elle s’enfonce dans le sable le jour et surtout à marée basse.

- elle se nourrit la nuit de toutes sortes d’animaux marins, mais plus particulièrement de beaucoup de coquillages. Et Notamment des huîtres, des coquilles st jacques, des pétoncles blancs ou noirs, éponges
m
- en cas de besoin, quand le coquillage est gros, l’étoile de mer retourne son estomac pour digérer sa proie en déposant des sucs gastriques sur les chairs ; une fois l’opération terminée elle remet son estomac en place ! (Guide des curieux du bord de mer)


Caractéristiques de l’étoile de mer :

Pour être sûr que vous avez à faire à une étoile de mer commune, il faut :
- qu’elle ait 5 bras au moins,
- que les pointes des bras soient émoussées,
- que les épines blanches soient disposées en une ligne continue au milieu de chaque bras ; même si la photo ne le montre pas bien, cette ligne était présente, mais cette étoile était probablement morte depuis plusieurs jours.

Particularité :
- l’étoile de mer, comme le lézard ou les crustacés, peut reconstituer un ou plusieurs de ses bras resté dans la gueule d’un prédateur ou coincé dans un rocher !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP