23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs 5 septembre : Haute mer. Un réservoir de ressources génétiques en manque de régulation 4 septembre : Consommation d’algues : attention au risque d’excès d’iode !3 septembre : CO2, la mer défoncée à l’acide 2 septembre : Mer. Les pros du port défendent Brest et Roscoff1er septembre : Pêche au gros. « Perfection ou punition »31 août : Le saviez-vous ? Des orques croisent en mer d’Iroise31 août : Pêche au thon rouge. C’est du sport ! 30 août : Poisson cru. Gare à l’Anisakis 29 août : Saint-Jacques. Pêcheurs français et anglais s’affrontent en mer 28 août : Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles27 août : Glénan. Une baleine à bec échouée aux Moutons25 août : Chaleur estivale. Le thon aime, les huîtres et moules souffrent 24 août : Lorient. Keroman : la belle saison de la sardine et du thon23 août : Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée22 août : Des huîtres pour faire revenir la biodiversité dans la mer du Nord 21 août : Côtes-d’Armor. Ils sont accueillis par un requin en rentrant au port 20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Etoile de mer commune

Etoile de mer commune

Asteria rubens

Dernière mise à jour le lundi 17 octobre 2016


L’étoile de mer est réellement un animal curieux ; généralement elle possède au moins cinq bras mais certaines en ont plus.
On la trouve à moins d’un mètre de profondeur, mais aussi dans les fosses abyssales.
Du fait de son fort appétit on la considère très souvent comme un nuisible (prédateur de l’huitre, de la palourde, de la moule, notamment)



Etoile de mer bleue (dessus) étoile de mer bleue (dessous)

- les genres "étoiles de mer" sont légion, il existe plusieurs classes et au sein de ces classes des tas de familles.
- certaines vivent uniquement dans les mers froides, d’autres uniquement dans les mers chaudes, d’autres encore sur nos côtes mais pas en Méditerranée.
- certaines sortes ont des bras palmés, d’autres sont bossues, de couleurs vives ou ternes, trapues ou très fines, d’une envergure de quelques millimètres ou de plusieurs dizaines de centimètres.

- l’étoile de mer commune, selon l’endroit où elle vit, a une envergure différente de 7 à 10 cm à 40 ou 50 cm.
- l’étoile de mer commune est de couleur variable comme son nom ne l’indique pas, "Asteria rubens", qui peut se traduire par étoile rouge !
- nous pourrions la trouver demain rouge, orangée, jaunâtre ou mauve, du moins dans l’Atlantique ou dans la Manche ... ou la mer du Nord.


Habitat et habitudes alimentaires de l’étoile de mer :

- l’étoile de mer vit la nuit, elle s’enfonce dans le sable le jour et surtout à marée basse.

- elle se nourrit la nuit de toutes sortes d’animaux marins, mais plus particulièrement de beaucoup de coquillages. Et Notamment des huîtres, des coquilles st jacques, des pétoncles blancs ou noirs, éponges
m
- en cas de besoin, quand le coquillage est gros, l’étoile de mer retourne son estomac pour digérer sa proie en déposant des sucs gastriques sur les chairs ; une fois l’opération terminée elle remet son estomac en place ! (Guide des curieux du bord de mer)


Caractéristiques de l’étoile de mer :

Pour être sûr que vous avez à faire à une étoile de mer commune, il faut :
- qu’elle ait 5 bras au moins,
- que les pointes des bras soient émoussées,
- que les épines blanches soient disposées en une ligne continue au milieu de chaque bras ; même si la photo ne le montre pas bien, cette ligne était présente, mais cette étoile était probablement morte depuis plusieurs jours.

Particularité :
- l’étoile de mer, comme le lézard ou les crustacés, peut reconstituer un ou plusieurs de ses bras resté dans la gueule d’un prédateur ou coincé dans un rocher !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP