21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Etoile de mer commune

Etoile de mer commune

Asteria rubens

Dernière mise à jour le lundi 17 octobre 2016


L’étoile de mer est réellement un animal curieux ; généralement elle possède au moins cinq bras mais certaines en ont plus.
On la trouve à moins d’un mètre de profondeur, mais aussi dans les fosses abyssales.
Du fait de son fort appétit on la considère très souvent comme un nuisible (prédateur de l’huitre, de la palourde, de la moule, notamment)



Etoile de mer bleue (dessus) étoile de mer bleue (dessous)

- les genres "étoiles de mer" sont légion, il existe plusieurs classes et au sein de ces classes des tas de familles.
- certaines vivent uniquement dans les mers froides, d’autres uniquement dans les mers chaudes, d’autres encore sur nos côtes mais pas en Méditerranée.
- certaines sortes ont des bras palmés, d’autres sont bossues, de couleurs vives ou ternes, trapues ou très fines, d’une envergure de quelques millimètres ou de plusieurs dizaines de centimètres.

- l’étoile de mer commune, selon l’endroit où elle vit, a une envergure différente de 7 à 10 cm à 40 ou 50 cm.
- l’étoile de mer commune est de couleur variable comme son nom ne l’indique pas, "Asteria rubens", qui peut se traduire par étoile rouge !
- nous pourrions la trouver demain rouge, orangée, jaunâtre ou mauve, du moins dans l’Atlantique ou dans la Manche ... ou la mer du Nord.


Habitat et habitudes alimentaires de l’étoile de mer :

- l’étoile de mer vit la nuit, elle s’enfonce dans le sable le jour et surtout à marée basse.

- elle se nourrit la nuit de toutes sortes d’animaux marins, mais plus particulièrement de beaucoup de coquillages. Et Notamment des huîtres, des coquilles st jacques, des pétoncles blancs ou noirs, éponges
m
- en cas de besoin, quand le coquillage est gros, l’étoile de mer retourne son estomac pour digérer sa proie en déposant des sucs gastriques sur les chairs ; une fois l’opération terminée elle remet son estomac en place ! (Guide des curieux du bord de mer)


Caractéristiques de l’étoile de mer :

Pour être sûr que vous avez à faire à une étoile de mer commune, il faut :
- qu’elle ait 5 bras au moins,
- que les pointes des bras soient émoussées,
- que les épines blanches soient disposées en une ligne continue au milieu de chaque bras ; même si la photo ne le montre pas bien, cette ligne était présente, mais cette étoile était probablement morte depuis plusieurs jours.

Particularité :
- l’étoile de mer, comme le lézard ou les crustacés, peut reconstituer un ou plusieurs de ses bras resté dans la gueule d’un prédateur ou coincé dans un rocher !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP