11 décembre : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel 10 décembre : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marin9 décembre : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-Jacques8 décembre : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"7 décembre : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc 6 décembre : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de Brest5 décembre : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »4 décembre : 4min Les pêcheurs de la Côte d’Opale en guerre contre la pêche électrique3 décembre : Rade de Brest. Où sont passés les pétoncles et les huîtres plates ?2 décembre : Spiruline : attention aux effets indésirables 30 novembre : Caraïbes. Des îles... de déchets 29 novembre : Cinq questions sur la pêche électrique, accusée d’appauvrir les pêcheurs français28 novembre : Tara : l’expédition se penche sur l’impact du guano de fientes d’oiseau sur le corail27 novembre : Recherche. Chut ! Les huîtres ont des oreilles26 novembre : Pays de Quimperlé : le député contre la pêche électrique 25 novembre : Non à la pêche électrique25 novembre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas24 novembre : Ilur. Autonome en eau et électricité23 novembre : Pêche électrique : une pratique brutale pour l’environnement23 novembre : L’Europe ouvre la voie à la très décriée pêche électrique22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Etoile de mer commune

Etoile de mer commune

Asteria rubens

Dernière mise à jour le lundi 17 octobre 2016


L’étoile de mer est réellement un animal curieux ; généralement elle possède au moins cinq bras mais certaines en ont plus.
On la trouve à moins d’un mètre de profondeur, mais aussi dans les fosses abyssales.
Du fait de son fort appétit on la considère très souvent comme un nuisible (prédateur de l’huitre, de la palourde, de la moule, notamment)



Etoile de mer bleue (dessus) étoile de mer bleue (dessous)

- les genres "étoiles de mer" sont légion, il existe plusieurs classes et au sein de ces classes des tas de familles.
- certaines vivent uniquement dans les mers froides, d’autres uniquement dans les mers chaudes, d’autres encore sur nos côtes mais pas en Méditerranée.
- certaines sortes ont des bras palmés, d’autres sont bossues, de couleurs vives ou ternes, trapues ou très fines, d’une envergure de quelques millimètres ou de plusieurs dizaines de centimètres.

- l’étoile de mer commune, selon l’endroit où elle vit, a une envergure différente de 7 à 10 cm à 40 ou 50 cm.
- l’étoile de mer commune est de couleur variable comme son nom ne l’indique pas, "Asteria rubens", qui peut se traduire par étoile rouge !
- nous pourrions la trouver demain rouge, orangée, jaunâtre ou mauve, du moins dans l’Atlantique ou dans la Manche ... ou la mer du Nord.


Habitat et habitudes alimentaires de l’étoile de mer :

- l’étoile de mer vit la nuit, elle s’enfonce dans le sable le jour et surtout à marée basse.

- elle se nourrit la nuit de toutes sortes d’animaux marins, mais plus particulièrement de beaucoup de coquillages. Et Notamment des huîtres, des coquilles st jacques, des pétoncles blancs ou noirs, éponges
m
- en cas de besoin, quand le coquillage est gros, l’étoile de mer retourne son estomac pour digérer sa proie en déposant des sucs gastriques sur les chairs ; une fois l’opération terminée elle remet son estomac en place ! (Guide des curieux du bord de mer)


Caractéristiques de l’étoile de mer :

Pour être sûr que vous avez à faire à une étoile de mer commune, il faut :
- qu’elle ait 5 bras au moins,
- que les pointes des bras soient émoussées,
- que les épines blanches soient disposées en une ligne continue au milieu de chaque bras ; même si la photo ne le montre pas bien, cette ligne était présente, mais cette étoile était probablement morte depuis plusieurs jours.

Particularité :
- l’étoile de mer, comme le lézard ou les crustacés, peut reconstituer un ou plusieurs de ses bras resté dans la gueule d’un prédateur ou coincé dans un rocher !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP