21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie
Accueil > Actualités de la mer > Etude de semis du Pétoncle Noir en Rade de Brest en vue d’une diversification (...)

Etude de semis du Pétoncle Noir en Rade de Brest en vue d’une diversification de la pêcherie de coquillages

Dernière mise à jour le lundi 27 juin 2016

Article paru
sur le site "Ifremer" - 15 septembre 2015
Visualiser l’article original


ontexte et objectif

La pêche des coquillages à l’aide de dragues existe en Rade de Brest depuis le début du 20ème siècle. Cette activité inscrite dans l’histoire de la rade est pratiquée aujourd’hui par 55 navires. Les principales espèces pêchées sont la Coquille Saint-Jacques (plus de 200 tonnes sur la saison 2013/2014) et la Praire (plus de 100 tonnes sur la saison 2013/2014). La Rade de Brest présente également une particularité écologique intéressante : elle abrite de nombreux habitats spécifiques, dont les bancs de maërl (Lithothamnium corallioides). Ce qui a justifié le classement de la moitié de sa superficie en zone Natura 2000.

Le comité départemental des pêches du Finistère, conscient des enjeux autour du maërl, a d’ailleurs lancé une étude sur les interactions spatiales en Rade de Brest entre les trois principaux métiers de dragues à bivalves (coquilles, praires et pétoncles) et les bancs de maërl.

Parallèlement, les professionnels sont également confrontés à des problèmes de contamination des coquilles Saint-Jacques (Pecten maximus) par l’ASP interdisant la pêche de cette dernière depuis deux ans. Le pétoncle noir (Chlamys varia) présente quant à lui, l’avantage d’éliminer très vite la toxine ASP a contrario de la coquille Saint-Jacques. En outre, la drague utilisée pour pêcher les pétoncles noirs n’a pas de dents, contrairement à la drague à praires et induit donc une interaction moindre avec les fonds. Par ailleurs, le pétoncle noir vit fixé sur des débris coquilliers et autres supports, ce qui réduit d’avantage les interactions avec l’habitat « maërl ». Tester des semis de pétoncles est donc totalement conforme aux orientations du DOCOB Natura 2000 de la rade de Brest. Par conséquent, la pêche du pétoncle noir à la drague en Rade de Brest a été retenue comme piste de report intéressante pour la pêcherie de coquilles Saint Jacques en cas de contamination ASP..
.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP