19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Ferrandi, l’école française de gastronomie, s’investit dans la Pêche (...)

Ferrandi, l’école française de gastronomie, s’investit dans la Pêche Durable

Dernière mise à jour le samedi 30 mars 2013

Article paru
sur le site "Hotellerie Restauration" - 28 Mars 2013
Visualiser l’article original


Il y a quelques semaines, Bruno de Monte (directeur de Ferrandi) et Michel Mouisel (responsable du développement international), ont engagé l’école Ferrandi dans une charte pour la Pêche Durable en présence de toute la filière, allant de chefs prestigieux (Olivier Roellinger, François Pasteau) à des pêcheurs professionnels (dont Christian Decugis) et des producteurs de crevettes biologiques (dont Eric Bernard, OSO). Cet engagement se traduit par une évolution de la formation de ses enseignants et de ses élèves.

Le chef Stéphane Jakic enseigne la cuisine à base de Pêche Durable
Un matin une douzaine d’élèves inscrits dans une session sur les bases de la cuisine à Ferrandi participent à un cours animé par le chef Stéphane Jakic. Ce cours s’intitule : La pêche Durable et raisonnée. Le chef a construit son cours en commençant par une présentation en salle des principaux éléments de compréhension des enjeux de la Pêche Durable, suivie d’une mise en pratique en atelier.

Un exposé très documenté pour situer les enjeux
En salle, le chef explique à ces futurs chefs de cuisine, l’importance de s’approvisionner en tenant compte de l’état des ressources halieutiques. Il donne les principaux critères à respecter pour choisir des espèces de poissons dont la survie n’est pas menacée :
- l’état du stock ;
- la taille minimum pour que le poisson ait atteint sa maturité sexuelle ;
- le respect de la saison de reproduction ;
- la méthode de pêche ;
- et pour les poissons d’élevage, qu’ils soient issus d’une aquaculture respectueuse de l’environnement.

Il présente ensuite les différentes techniques de pêche (à la senne, à la palangre, à la traine, les nombreux types de filets -maillant, droit, dérivant, trémaillant- à la drague, au casier). Il précise pour chaque type de pêche sa raison d’être et son impact plus ou moins grave sur la ressource et sur l’environnement. Il explique les conséquences d’une pêche avec des engins non sélectifs, les 7 millions de tonnes de poissons pêchés inutilement et rejetés morts à la mer. Il décrit à contrario les pratiques vertueuses des pêcheries qui préservent la ressource et favorisent son développement.
Il conclut par une explication des différents labels et ce qu’ils signifient pour un chef qui souhaite s’approvisionner avec des produits issus d’une pêche durable.
Son exposé, très vivant, s’appuie sur un diaporama fait à partir d’images et d’informations issues en particulier du "Guide des espèces à l’usage des professionnels" de SeaWeb / Alliance Produits de la Mer.

Un chef qui implique ses élèves dans des pratiques durables
Le chef Stéphane Jakic et ses élèves se rendent ensuite dans le laboratoire pour préparer une recette à base de deux produits nobles : la Dorade Royale et les Langoustines. La Dorade Royale est issue des élevages bio d’OSO. Les élèves apprennent à prélever les filets tout en conservant les autres parties pour préparer un fumet de poisson qui va accompagner le plat et ses légumes. Ils apprennent ensuite à décortiquer les langoustines pour qu’elles soient faciles à consommer pour le client et pour soigner l’aspect visuel du plat. Suivront ensuite la préparation des légumes, la cuisson et le dressage sur assiette.
Stéphane Jakic explique : "Je suis très impliqué dans une cuisine à base de pêche durable et c’est pourquoi je conçois ces cours qui seront mis à la disposition des autres chefs professeurs à Ferrandi". Et il souhaite que : "Ces pratiques durables se diffusent progressivement chez les professionnels grâce à des élèves sensibilisés et bien formés."

Des enseignants s’approprient un jeu pédagogique
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP