20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > Ferrandi, l’école française de gastronomie, s’investit dans la Pêche (...)

Ferrandi, l’école française de gastronomie, s’investit dans la Pêche Durable

Dernière mise à jour le samedi 30 mars 2013

Article paru
sur le site "Hotellerie Restauration" - 28 Mars 2013
Visualiser l’article original


Il y a quelques semaines, Bruno de Monte (directeur de Ferrandi) et Michel Mouisel (responsable du développement international), ont engagé l’école Ferrandi dans une charte pour la Pêche Durable en présence de toute la filière, allant de chefs prestigieux (Olivier Roellinger, François Pasteau) à des pêcheurs professionnels (dont Christian Decugis) et des producteurs de crevettes biologiques (dont Eric Bernard, OSO). Cet engagement se traduit par une évolution de la formation de ses enseignants et de ses élèves.

Le chef Stéphane Jakic enseigne la cuisine à base de Pêche Durable
Un matin une douzaine d’élèves inscrits dans une session sur les bases de la cuisine à Ferrandi participent à un cours animé par le chef Stéphane Jakic. Ce cours s’intitule : La pêche Durable et raisonnée. Le chef a construit son cours en commençant par une présentation en salle des principaux éléments de compréhension des enjeux de la Pêche Durable, suivie d’une mise en pratique en atelier.

Un exposé très documenté pour situer les enjeux
En salle, le chef explique à ces futurs chefs de cuisine, l’importance de s’approvisionner en tenant compte de l’état des ressources halieutiques. Il donne les principaux critères à respecter pour choisir des espèces de poissons dont la survie n’est pas menacée :
- l’état du stock ;
- la taille minimum pour que le poisson ait atteint sa maturité sexuelle ;
- le respect de la saison de reproduction ;
- la méthode de pêche ;
- et pour les poissons d’élevage, qu’ils soient issus d’une aquaculture respectueuse de l’environnement.

Il présente ensuite les différentes techniques de pêche (à la senne, à la palangre, à la traine, les nombreux types de filets -maillant, droit, dérivant, trémaillant- à la drague, au casier). Il précise pour chaque type de pêche sa raison d’être et son impact plus ou moins grave sur la ressource et sur l’environnement. Il explique les conséquences d’une pêche avec des engins non sélectifs, les 7 millions de tonnes de poissons pêchés inutilement et rejetés morts à la mer. Il décrit à contrario les pratiques vertueuses des pêcheries qui préservent la ressource et favorisent son développement.
Il conclut par une explication des différents labels et ce qu’ils signifient pour un chef qui souhaite s’approvisionner avec des produits issus d’une pêche durable.
Son exposé, très vivant, s’appuie sur un diaporama fait à partir d’images et d’informations issues en particulier du "Guide des espèces à l’usage des professionnels" de SeaWeb / Alliance Produits de la Mer.

Un chef qui implique ses élèves dans des pratiques durables
Le chef Stéphane Jakic et ses élèves se rendent ensuite dans le laboratoire pour préparer une recette à base de deux produits nobles : la Dorade Royale et les Langoustines. La Dorade Royale est issue des élevages bio d’OSO. Les élèves apprennent à prélever les filets tout en conservant les autres parties pour préparer un fumet de poisson qui va accompagner le plat et ses légumes. Ils apprennent ensuite à décortiquer les langoustines pour qu’elles soient faciles à consommer pour le client et pour soigner l’aspect visuel du plat. Suivront ensuite la préparation des légumes, la cuisson et le dressage sur assiette.
Stéphane Jakic explique : "Je suis très impliqué dans une cuisine à base de pêche durable et c’est pourquoi je conçois ces cours qui seront mis à la disposition des autres chefs professeurs à Ferrandi". Et il souhaite que : "Ces pratiques durables se diffusent progressivement chez les professionnels grâce à des élèves sensibilisés et bien formés."

Des enseignants s’approprient un jeu pédagogique
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP