23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques
Accueil > Actualités de la mer > Ferrandi, l’école française de gastronomie, s’investit dans la Pêche (...)

Ferrandi, l’école française de gastronomie, s’investit dans la Pêche Durable

Dernière mise à jour le samedi 30 mars 2013

Article paru
sur le site "Hotellerie Restauration" - 28 Mars 2013
Visualiser l’article original


Il y a quelques semaines, Bruno de Monte (directeur de Ferrandi) et Michel Mouisel (responsable du développement international), ont engagé l’école Ferrandi dans une charte pour la Pêche Durable en présence de toute la filière, allant de chefs prestigieux (Olivier Roellinger, François Pasteau) à des pêcheurs professionnels (dont Christian Decugis) et des producteurs de crevettes biologiques (dont Eric Bernard, OSO). Cet engagement se traduit par une évolution de la formation de ses enseignants et de ses élèves.

Le chef Stéphane Jakic enseigne la cuisine à base de Pêche Durable
Un matin une douzaine d’élèves inscrits dans une session sur les bases de la cuisine à Ferrandi participent à un cours animé par le chef Stéphane Jakic. Ce cours s’intitule : La pêche Durable et raisonnée. Le chef a construit son cours en commençant par une présentation en salle des principaux éléments de compréhension des enjeux de la Pêche Durable, suivie d’une mise en pratique en atelier.

Un exposé très documenté pour situer les enjeux
En salle, le chef explique à ces futurs chefs de cuisine, l’importance de s’approvisionner en tenant compte de l’état des ressources halieutiques. Il donne les principaux critères à respecter pour choisir des espèces de poissons dont la survie n’est pas menacée :
- l’état du stock ;
- la taille minimum pour que le poisson ait atteint sa maturité sexuelle ;
- le respect de la saison de reproduction ;
- la méthode de pêche ;
- et pour les poissons d’élevage, qu’ils soient issus d’une aquaculture respectueuse de l’environnement.

Il présente ensuite les différentes techniques de pêche (à la senne, à la palangre, à la traine, les nombreux types de filets -maillant, droit, dérivant, trémaillant- à la drague, au casier). Il précise pour chaque type de pêche sa raison d’être et son impact plus ou moins grave sur la ressource et sur l’environnement. Il explique les conséquences d’une pêche avec des engins non sélectifs, les 7 millions de tonnes de poissons pêchés inutilement et rejetés morts à la mer. Il décrit à contrario les pratiques vertueuses des pêcheries qui préservent la ressource et favorisent son développement.
Il conclut par une explication des différents labels et ce qu’ils signifient pour un chef qui souhaite s’approvisionner avec des produits issus d’une pêche durable.
Son exposé, très vivant, s’appuie sur un diaporama fait à partir d’images et d’informations issues en particulier du "Guide des espèces à l’usage des professionnels" de SeaWeb / Alliance Produits de la Mer.

Un chef qui implique ses élèves dans des pratiques durables
Le chef Stéphane Jakic et ses élèves se rendent ensuite dans le laboratoire pour préparer une recette à base de deux produits nobles : la Dorade Royale et les Langoustines. La Dorade Royale est issue des élevages bio d’OSO. Les élèves apprennent à prélever les filets tout en conservant les autres parties pour préparer un fumet de poisson qui va accompagner le plat et ses légumes. Ils apprennent ensuite à décortiquer les langoustines pour qu’elles soient faciles à consommer pour le client et pour soigner l’aspect visuel du plat. Suivront ensuite la préparation des légumes, la cuisson et le dressage sur assiette.
Stéphane Jakic explique : "Je suis très impliqué dans une cuisine à base de pêche durable et c’est pourquoi je conçois ces cours qui seront mis à la disposition des autres chefs professeurs à Ferrandi". Et il souhaite que : "Ces pratiques durables se diffusent progressivement chez les professionnels grâce à des élèves sensibilisés et bien formés."

Des enseignants s’approprient un jeu pédagogique
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP