17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses
Accueil > Actualités de la mer > Figeac. Le Célé abrite une espèce préhistorique

Figeac. Le Célé abrite une espèce préhistorique

Dernière mise à jour le dimanche 9 juin 2013

Article paru
sur le site "La Dépêche.fr" - 09 Juin 2013
Visualiser l’article original


On l’appelle « chatouille » ou « suce-caillou », la lamproie de Planer est un poisson préhistorique de nos rivières que les techniciens du Syndicat mixte de la Rance et du Célé ont identifié lors de leurs prospections et études.

Kévin Houdet et Pierre-François Prévitalli la présentent : « Elle est dépourvue d’écailles et de mâchoires. Serpentiforme, de couleur verdâtre chez les jeunes et argentée chez les adultes, elle possède une nageoire dorsale et une ventouse avec des dents. Elle possède aussi sept petits orifices sur ses flancs pour respirer, et n’a pas de branchies. Enfin, elle peut mesurer jusqu’à 20 cm ».
Elle vit de trois à six ans enfouie au fond d’un terrier

Une curieuse petite bête qui connaît une phase larvaire de trois à six ans, aveugle, enfouie au fond d’un terrier creusé dans les berges ou les atterrissements. Elle se nourrit de micro-organismes. « Après une longue métamorphose, l’adulte se dote de deux yeux et son appareil digestif s’atrophie, il ne se nourrit plus », expliquent les représentants du Syndicat mixte.

Grâce aux pêches électriques réalisées par le syndicat, en partenariat avec les fédérations de pêche du Cantal et du Lot, la présence de larves a été confirmée sur le Célé et sur les principaux affluents tels la Rance, le Veyre, le Bervezou ou le Drauzou.

En avril-mai, les mâles et les femelles confectionnent leur frayère (creux d’environ 20 cm de diamètre) en déplaçant les graviers à l’aide de leur ventouse. Les femelles y déposent leurs œufs aussitôt fécondés par les mâles puis recouverts.

« Discrètes, poursuit Pierre-François Prévitalli, les lamproies de Planer sont visibles essentiellement à cette période qui donne lieu à des rassemblements : parfois une trentaine d’individus. Les adultes meurent après la reproduction et les larves s’enfouissent »._ Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP