19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > Fille de la terre, elle explore le fond des océans !

Fille de la terre, elle explore le fond des océans !

Dernière mise à jour le vendredi 31 août 2012

Article paru sur le site "Ouest-France" - lundi 29 Août 2012
Visualiser l’article original


par Thomas Brégardis

La biologiste québécoise Jozée Sarrazin n’a découvert la mer qu’à 14 ans. Basée à Brest, elle est devenue une spécialiste de la vie dans les grands fonds.

C’est fou ce qui peut hanter le sommeil d’une scientifique. « J’ai encore rêvé de crevettes », sourit Jozée Sarrazin. Pas le bouquet ou la grise... Plutôt des Mirocaris fortunata, qu’elle chasse par... 1 700 m de fond !

Biologiste à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), à Brest, c’est une spécialiste des sources hydrothermales. Des « jus » pouvant atteindre 350° C qui jaillissent de la croûte terrestre, chargés de métaux, de soufre et d’éléments radioactifs. Ce milieu sans lumière, a priori toxique, est à l’origine de véritables oasis au fond des océans.

« Un privilège »

L’origine de la vie sur Terre est peut-être même là, parmi ces bactéries, ces moules et affreux copépodes poilus. La chercheure ¯ elle tient à cette écriture ¯ en retient une chose simple : « La vie est partout. Cela ouvre des perspectives pour les autres planètes. »

Son quotidien, c’est la collecte de fonds pour financer les campagnes, la publication d’articles, les colloques, l’encadrement d’étudiants... Mais son moteur, c’est le terrain. La mer.

Une ou deux fois par an, jusqu’à soixante-quinze marins et chercheurs sont embarqués durant trois à six semaines : poser un observatoire, cartographier, prélever eau, sédiments et animaux. Jozée enchaîne des journées de vingt heures. « On y est complètement concentré sur son truc. » Elle a plongé à bord des submersibles habités Nautile et Alvin. « Un privilège énorme » que d’être cloîtrée des heures dans un coffre-fort en titane de 2 m3, très loin des Terriens.

L’absence n’est pas toujours facile à gérer pour une mère de deux enfants. « Mon petit, je lui préparais dans une boîte un mot à ouvrir chaque jour ».

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP