24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > France Énergies Marines : la matière grise sera basée à Brest

France Énergies Marines : la matière grise sera basée à Brest

Dernière mise à jour le mercredi 21 mars 2012

Article paru sur le site "Brest.fr Métropole Océane" - Vendredi 16 Mars 2012
Visualiser l’article original



France Énergies Marines : la matière grise sera basée à Brest

Le projet France Énergies Marines fait partie des lauréats de l’appel à projets « Instituts d’excellence sur les énergies décarbonées » lancé dans le cadre du programme d’investissements d’avenir. Ses 50 chercheurs et ingénieurs seront basés au Technopôle Brest Iroise.

L’assemblée générale de France Énergies Marines s’est déroulée le jeudi 15 mars 2012 à Brest. Cet IEED - Institut d’excellence sur les énergies décarbonées – compte déjà 57 membres (industriels, instituts de recherche et universités, collectivités locales) des zones littorales, dans une coopération étroite visant à positionner la France comme l’un des leaders mondiaux des énergies marines renouvelables.

France Énergies Marines va désormais se structurer autour de ses objectifs : recherche et développement, les sites d’essais dédiés, les démonstrateurs, un centre de ressources et d’accompagnement des porteurs de projets.

Quatre types d’énergies marines renouvelables seront étudiés par France Énergies Marines : l’éolien posé et flottant en mer, les courants de marée (hydrolien et marée ?moteur), l’énergie de la houle et l’énergie thermique des mers. Cinq sites d’essais en mer (dont Groix, Paimpol-Bréhat et Le Crosic en Bretagne) sont d’ores et déjà identifiés et seront mis à disposition des porteurs de technologies pour les tests de machines en conditions réelles.

France Énergies Marines va regrouper 50 chercheurs, ingénieurs et techniciens répartis sur trois sites (Brest qui accueille le siège de FEM, Nantes et Toulon). Son budget de 133,3 M€ sur dix ans, bénéficie de 34,3 M€ apportés par les investissements d’avenir, 38 M€ par les collectivités territoriales, 61 M€ par les partenaires privés et parapublics. La première présidence de France Énergies Marines est assurée par un industriel, le groupe EDF.

En savoir plus : www.france-energies-marines.org



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP