22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre
Accueil > Actualités de la mer > France Huîtres volées. Un « G » qui veut dire Gillardeau

France Huîtres volées. Un « G » qui veut dire Gillardeau

Dernière mise à jour le samedi 2 janvier 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 30 Décembre 2015
Visualiser l’article original


Le célèbre producteur d’huîtres Gillardeau s’est fait dérober entre deux et trois tonnes de coquillages dans le bassin de Marennes-Oléron (Charente-Maritime). Ce vol a été mis au jour grâce au marquage laser des coquilles de ces huîtres « spéciales ».

Les responsables de l’entreprise, située à Bourcefranc-le-Chapus, n’avaient pas remarqué le vol, vraisemblablement commis avant Noël. Ils auraient appris les faits, ces jours-ci, par un négociant surpris de trouver dans ses stocks des huîtres Gillardeau, reconnaissables grâce au « G » gravé au laser sur la coquille, un procédé mis en oeuvre depuis l’an dernier par le producteur pour lutter contre la contrefaçon, en Chine notamment. Le volume dérobé représenterait une perte d’activité d’environ 30.000 euros. La direction de Gillardeau n’a pu être jointe hier. Le vol d’huîtres est un phénomène récurrent à cette période de l’année dans le bassin ostréicole de Marennes-Oléron, le plus important d’Europe.
La surveillance porte ses fruits

Pourtant, gendarmes, mais aussi professionnels, accompagnés de gardes jurés et équipés de caméras de vidéosurveillance, organisent des rondes quotidiennes pour lutter contre ce fléau. Avec un succès certain car, depuis 2011, le volume d’huîtres volées a été divisé par trois :

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP