26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > France : et si la croissance dormait au fonds des océans ?

France : et si la croissance dormait au fonds des océans ?

Dernière mise à jour le vendredi 7 septembre 2012

Article paru
sur le site "Free Actualité" - lundi 29 Août 2012
Visualiser l’article original


Grâce à sa très vaste zone économique exclusive (ZEE), la France pourrait potentiellement devenir dans les dix à vingt prochaines une puissance pétrolière, gazière et minière. Mais elle n’est pas le seul pays à lorgner toutes les richesses en hydrocarbures et minérales qui dorment au fond des océans. La Chine est déjà très agressive. Et c’est déjà la course aux permis d’exploration dans les eaux internationales.

On ne le sait que trop peu... La France dispose de la deuxième zone économique exclusive (ZEE) derrière les Etats-Unis avec 11 millions de kilomètres carrés, dont 90 % dans les départements et collectivités d’outre-mer (Dom-Com), souvent des îlots du bout du monde où la marine nationale patrouille de moins en moins faute de crédits. Et alors ? C’est peut-être du fonds des océans (71 % de la planète) que la France va devenir une grande puissance pétrolière, gazière et minière, dont les fameuses terres rares, dans les dix à vingt prochaines années, à l’image des découvertes récentes de pétrole au large de la Guyane.

C’est peut être également des grands fonds océaniques que la France trouvera enfin une croissance durable.

_Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP