29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large
Accueil > Actualités de la mer > Gâvres le stock de coques refait surface

Gâvres le stock de coques refait surface

Dernière mise à jour le lundi 9 mai 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 05 Mai 2016
Visualiser l’article original


Après deux années d’interdiction, la pêche aux coques a rouvert, hier, en Petite mer de Gâvres. Professionnels et plaisanciers étaient pieds dans l’eau et râteaux à la main, dès 8 h, à marée basse, pour ramasser les belles. Les avis sont partagés sur l’efficacité du réensemencement.

Deux hommes tirent difficilement leur lourd chargement, deux filets remplis de coques, sur leur « mountain board », une sorte de skate à roues.
Une femme fait des allers-retours avec une brouette. Plus loin, Ginette, accroupie et râteau à la main, gratte le sable, prend deux trois coques et les balance dans un petit seau presque plein, à côté d’elle. La pêche aux coques était interdite depuis deux ans en Petite mer de Gâvres en raison d’un manque cruel de ressources.

La situation était devenue très précaire dans cette zone importante de pêche pour les professionnels.
Une opération de réensemencement, destinée à palier la disparition des coques en Petite mer de Gâvres, avait donc été organisée en octobre 2014 par le comité départemental des pêches maritimes du Morbihan. 20 tonnes de coques (soit neuf millions de naissains) provenant de la VIlaine avaient été semées. Hier, la pêche était à nouveau autorisée.
Des coques pour tout le monde

À marée basse, hier matin, pêcheurs professionnels et particuliers ont débarqué armés : bottes, seaux, paniers, filets et sacs, râteaux. Régis Huido et Yann Audren, deux professionnels de Gâvres, sont satisfaits de cette réouverture. « On trouve ça bien, c’est un bon choix d’avoir fait cette opération d’ensemencement !
Ça a le mérite d’avoir essayé. Ces coques proviennent d’un gisement renommé, dans la Vilaine. Ce sont des produits qui poussent vite »

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/gavres-le-stock-de-coques-refait-surface-05-05-2016-11056382.php#fAcigthcYCiBL6W1.99

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP