26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?
Accueil > Actualités de la mer > Ghana : cinq carcasses de baleines échouées en une semaine

Ghana : cinq carcasses de baleines échouées en une semaine

Dernière mise à jour le dimanche 8 septembre 2013

Article paru
sur le site "orange_starafrica" - 05 septembre 2013
Visualiser l’article original


Cinq carcasses de baleines se sont échouées sur la côte ghanéenne la semaine dernière, ont annoncé jeudi les autorités s’engageant à mener une enquête sur la mort de ces mammifères marins.

Les médias locaux ont beaucoup spéculé sur la responsabilité des installations pétrolières ghanéennes off-shore dans le décès des baleines, mais un groupe de défense de l’environnement et la commission ghanéenne des pêches ont déclaré de concert qu’aucune preuve n’allait pour l’instant dans le sens de cette hypothèse.

La comission des pêches « envoie une équipe pour enquêter sur ce qui se passe, parce que cela n’est pas normal », a déclaré Emmanuel Ohene Marfo, un officier régional de cette commission, à l’AFP.

M. Ohene Marfo a confirmé la présence des cinq carcasses sur différentes plages ghanéennes depuis vendredi.

Selon un communiqué publié par le groupe de défense de l’environnement « les amis de la Nation », qui réclame une enquête officielle, 16 baleines sont mortes dans les eaux ghanéennes depuis 2009, un bilan sans précédent.

Le Ghana a commencé à produire du pétrole au large de ses côtes en décembre 2010 mais selon Donkris Movuta, le directeur des « amis de la Nation », il peut s’agir d’une coïncidence.

« Nous avons besoin de savoir pourquoi (les baleines) meurent au large et viennent ensuite s’échouer sur la côte. Elle pourraient mourir et être emportées au fond de la mer, mais pourquoi viennent-elles s’échouer sur la côte ? », s’interroge-t-il.

Parmi les cinq carcasses de baleines repérées la semaine dernière, trois se trouvent dans l’ouest du pays, à proximité du champ pétrolier offshore Jubilee, selon M. Marfo. Deux autres ont été découvertes sur des plages à proximité d’Accra.

Quatre baleines étaient dans un état de décomposition trop avancé pour être identifiées, mais celle qui a échoué à Sekondi, la capitale de la région ouest, était une baleine à bosse, selon M. Marfo.

Sur la plage de la petite bourgade touristique de Kokrobite, à 50 kilomètres d’Accra, la carcasse d’une baleine en décomposition est devenue une attraction locale.

Respectant une tradition locale, les pêcheurs du coin ont décapité l’animal et ont exposé le crâne aux visiteurs, moyennant quelques deniers. Un peu plus loin, des passants montent sur le corps sans tête de la baleine, qui flotte au bord de l’eau, pour s’y faire photographier.

« Je suis très surpris, parce que je crois que d’habitude, les baleines ne meurent pas comme ça

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP