13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie
Accueil > Actualités de la mer > Ghana : cinq carcasses de baleines échouées en une semaine

Ghana : cinq carcasses de baleines échouées en une semaine

Dernière mise à jour le dimanche 8 septembre 2013

Article paru
sur le site "orange_starafrica" - 05 septembre 2013
Visualiser l’article original


Cinq carcasses de baleines se sont échouées sur la côte ghanéenne la semaine dernière, ont annoncé jeudi les autorités s’engageant à mener une enquête sur la mort de ces mammifères marins.

Les médias locaux ont beaucoup spéculé sur la responsabilité des installations pétrolières ghanéennes off-shore dans le décès des baleines, mais un groupe de défense de l’environnement et la commission ghanéenne des pêches ont déclaré de concert qu’aucune preuve n’allait pour l’instant dans le sens de cette hypothèse.

La comission des pêches « envoie une équipe pour enquêter sur ce qui se passe, parce que cela n’est pas normal », a déclaré Emmanuel Ohene Marfo, un officier régional de cette commission, à l’AFP.

M. Ohene Marfo a confirmé la présence des cinq carcasses sur différentes plages ghanéennes depuis vendredi.

Selon un communiqué publié par le groupe de défense de l’environnement « les amis de la Nation », qui réclame une enquête officielle, 16 baleines sont mortes dans les eaux ghanéennes depuis 2009, un bilan sans précédent.

Le Ghana a commencé à produire du pétrole au large de ses côtes en décembre 2010 mais selon Donkris Movuta, le directeur des « amis de la Nation », il peut s’agir d’une coïncidence.

« Nous avons besoin de savoir pourquoi (les baleines) meurent au large et viennent ensuite s’échouer sur la côte. Elle pourraient mourir et être emportées au fond de la mer, mais pourquoi viennent-elles s’échouer sur la côte ? », s’interroge-t-il.

Parmi les cinq carcasses de baleines repérées la semaine dernière, trois se trouvent dans l’ouest du pays, à proximité du champ pétrolier offshore Jubilee, selon M. Marfo. Deux autres ont été découvertes sur des plages à proximité d’Accra.

Quatre baleines étaient dans un état de décomposition trop avancé pour être identifiées, mais celle qui a échoué à Sekondi, la capitale de la région ouest, était une baleine à bosse, selon M. Marfo.

Sur la plage de la petite bourgade touristique de Kokrobite, à 50 kilomètres d’Accra, la carcasse d’une baleine en décomposition est devenue une attraction locale.

Respectant une tradition locale, les pêcheurs du coin ont décapité l’animal et ont exposé le crâne aux visiteurs, moyennant quelques deniers. Un peu plus loin, des passants montent sur le corps sans tête de la baleine, qui flotte au bord de l’eau, pour s’y faire photographier.

« Je suis très surpris, parce que je crois que d’habitude, les baleines ne meurent pas comme ça

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP