13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition30 juin : Brest. À Océanopolis, la famille manchot s’agrandi29 juin : Écloserie. Des pétoncles noirs à l’essai28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été
Accueil > Actualités de la mer > Golfe du Morbihan. Les cormorans ne sont plus les bienvenus

Golfe du Morbihan. Les cormorans ne sont plus les bienvenus

Dernière mise à jour le jeudi 15 septembre 2016

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 00 Septembre 2016
Visualiser l’article original


De plus en plus nombreux dans le golfe du Morbihan, les cormorans tuent les arbres dans lesquels ils nichent. À Arzon, élus et propriétaires d’îles tirent la sonnette d’alarme.

La Jument, Hent Tenn, Govihan…, plusieurs îles du golfe du Morbihan voient leurs arbres mourir depuis quelques années.
Le coupable a été identifié : le Cormoran. « Il fait son nid sur les plus hautes branches d’un pin ou d’un cyprès et en deux ans, l’arbre est mort.
Leurs fientes sont très acides », explique Stéphane Mulliez, propriétaire de l’île de La Jument.
Plusieurs îles touchées

Maire d’Arzon, Roland Tabart constate lui aussi une prolifération des cormorans dans le golfe depuis les années 2000.
« Je suis régulièrement interpellé par des gens qui trouvent le spectacle désolant. Si nous ne faisons rien, dans une dizaine d’années, il n’y aura plus d’arbres sur ces parties de littoral », prévient le maire qui a déjà alerté élus nationaux et le parc naturel régional.
Collectivités, direction des territoires et de la mer, parc naturel, office national de la chasse, associations de défense des oiseaux, ils sont nombreux à avoir leur mot à dire sur la cohabitation avec celui que l’on appelle aussi le corbeau des mers.
« Le cormoran est une espèce protégée. Du coup, on ne peut pas les chasser ou détruire leurs nids, mais le but d’un parc c’est aussi la préservation de l’espace. »
.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP