22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Golfe du Morbihan. Les cormorans ne sont plus les bienvenus

Golfe du Morbihan. Les cormorans ne sont plus les bienvenus

Dernière mise à jour le jeudi 15 septembre 2016

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 00 Septembre 2016
Visualiser l’article original


De plus en plus nombreux dans le golfe du Morbihan, les cormorans tuent les arbres dans lesquels ils nichent. À Arzon, élus et propriétaires d’îles tirent la sonnette d’alarme.

La Jument, Hent Tenn, Govihan…, plusieurs îles du golfe du Morbihan voient leurs arbres mourir depuis quelques années.
Le coupable a été identifié : le Cormoran. « Il fait son nid sur les plus hautes branches d’un pin ou d’un cyprès et en deux ans, l’arbre est mort.
Leurs fientes sont très acides », explique Stéphane Mulliez, propriétaire de l’île de La Jument.
Plusieurs îles touchées

Maire d’Arzon, Roland Tabart constate lui aussi une prolifération des cormorans dans le golfe depuis les années 2000.
« Je suis régulièrement interpellé par des gens qui trouvent le spectacle désolant. Si nous ne faisons rien, dans une dizaine d’années, il n’y aura plus d’arbres sur ces parties de littoral », prévient le maire qui a déjà alerté élus nationaux et le parc naturel régional.
Collectivités, direction des territoires et de la mer, parc naturel, office national de la chasse, associations de défense des oiseaux, ils sont nombreux à avoir leur mot à dire sur la cohabitation avec celui que l’on appelle aussi le corbeau des mers.
« Le cormoran est une espèce protégée. Du coup, on ne peut pas les chasser ou détruire leurs nids, mais le but d’un parc c’est aussi la préservation de l’espace. »
.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP