20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Golfe du Morbihan. Les zostères sentinelles du milieu marin

Golfe du Morbihan. Les zostères sentinelles du milieu marin

Dernière mise à jour le jeudi 22 août 2013

Article paru
sur le site "Le Telegramme" - 22 Août 2013
Visualiser l’article original


Cet été, l’Ifremer a sorti les grands moyens pour répertorier les herbiers de zostères dans le golfe. Cette plante marine en valait le coup : elle est un parfait indicateur de la bonne santé du milieu marin.

Si les herbiers de zostères sont en bonne santé, alors c’est tout le golfe du Morbihan qui se porte bien. Tout comme l’abeille côté champs, la présence de cette plante marine est un très bon indicateur biologique de l’état de santé d’un milieu naturel. « Étalée au sol, on la confond souvent avec une algue peu ragoûtante si bien que peu de gens ont conscience de son importance dans l’écosystème, raconte Ronan Pasco, chargé de mission au Syndicat intercommunal d’aménagement du golfe du Morbihan (Siagm). Elle sert de refuge, de nurserie et de réserve de nourriture à de nombreux poissons. Certains oiseaux aussi y viennent chercher à manger ».

Les herbiers de zostères méritaient donc bien qu’on leur consacre une carte. Surtout dans le golfe du Morbihan, deuxième plus forte concentration d’herbiers de zostères, en France, après le bassin d’Arcachon. C’est à ce travail que se sont attelés l’Ifremer et le Siagm cet été. « On avait déjà plusieurs données sur la présence des herbiers de zostères dans le golfe du Morbihan, précise Maud Bernard, ingénieur à l’Ifremer. Mais elles commençaient à dater et provenaient de différentes sources ».

Cartographie par télédétection
Pour rafraîchir tout ça, les scientifiques ont sorti les grands moyens. « On a utilisé la télédétection par avion couplée à des échantillonnages sur le terrain », reprend Maud Bernard. L’étude s’est faite sur deux journées : la première fin juillet et la seconde le mardi 13 août. Elle devrait permettre d’obtenir une cartographie précise et exhaustive des herbiers de zostères dans le Golfe.

Les finalités sont multiples. « Cette cartographie pourra être comparée avec les données déjà acquises et permettra de se rendre compte de l’évolution des surfaces d’herbiers dans la région », explique la scientifique.

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/morbihan/golfe-les-zosteres-sentinelles-du-milieu-marin-22-08-2013-2209133.php_ Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP