22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre
Accueil > Actualités de la mer > Golfe du Morbihan. Les zostères sentinelles du milieu marin

Golfe du Morbihan. Les zostères sentinelles du milieu marin

Dernière mise à jour le jeudi 22 août 2013

Article paru
sur le site "Le Telegramme" - 22 Août 2013
Visualiser l’article original


Cet été, l’Ifremer a sorti les grands moyens pour répertorier les herbiers de zostères dans le golfe. Cette plante marine en valait le coup : elle est un parfait indicateur de la bonne santé du milieu marin.

Si les herbiers de zostères sont en bonne santé, alors c’est tout le golfe du Morbihan qui se porte bien. Tout comme l’abeille côté champs, la présence de cette plante marine est un très bon indicateur biologique de l’état de santé d’un milieu naturel. « Étalée au sol, on la confond souvent avec une algue peu ragoûtante si bien que peu de gens ont conscience de son importance dans l’écosystème, raconte Ronan Pasco, chargé de mission au Syndicat intercommunal d’aménagement du golfe du Morbihan (Siagm). Elle sert de refuge, de nurserie et de réserve de nourriture à de nombreux poissons. Certains oiseaux aussi y viennent chercher à manger ».

Les herbiers de zostères méritaient donc bien qu’on leur consacre une carte. Surtout dans le golfe du Morbihan, deuxième plus forte concentration d’herbiers de zostères, en France, après le bassin d’Arcachon. C’est à ce travail que se sont attelés l’Ifremer et le Siagm cet été. « On avait déjà plusieurs données sur la présence des herbiers de zostères dans le golfe du Morbihan, précise Maud Bernard, ingénieur à l’Ifremer. Mais elles commençaient à dater et provenaient de différentes sources ».

Cartographie par télédétection
Pour rafraîchir tout ça, les scientifiques ont sorti les grands moyens. « On a utilisé la télédétection par avion couplée à des échantillonnages sur le terrain », reprend Maud Bernard. L’étude s’est faite sur deux journées : la première fin juillet et la seconde le mardi 13 août. Elle devrait permettre d’obtenir une cartographie précise et exhaustive des herbiers de zostères dans le Golfe.

Les finalités sont multiples. « Cette cartographie pourra être comparée avec les données déjà acquises et permettra de se rendre compte de l’évolution des surfaces d’herbiers dans la région », explique la scientifique.

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/morbihan/golfe-les-zosteres-sentinelles-du-milieu-marin-22-08-2013-2209133.php_ Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP