21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français
Accueil > Actualités de la mer > Grandes marées. La mer, qu’on voit baisser

Grandes marées. La mer, qu’on voit baisser

Dernière mise à jour le dimanche 17 août 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 13 Août 2014
Visualiser l’article original



Si la côte est noire de pêcheurs à pied depuis le début des grandes marées, la plage du Moulin-Blanc et sa « Cantine » proche restent également des lieux de prédilection quasi-urbains pour qui cherche coque, palourde, couteau et kouillou kezek. Hier, à l’heure de midi, c’était foule. Et aujourd’hui, rebelote.
« Euh... Je les cuis ». Puis se penchant. « J’en mange plein cru. C’est bon comme ça les coques, c’est comme les berniques ». Le dos au rivage, le boutek plein de coquillages lavés dans la mer, Cécile, Kerhorre sympathique, savoure sa pêche face à la quatre-voies. Sur la plage du Moulin-Blanc et encore plus sur celle de la Cantine, ils sont ainsi des dizaines à profiter de la rade qui fait le lavabo et laisse apparaître un rivage qui ne se découvre que quelques fois l’an. « On vient à chaque fois », confient les potes de Kérédern, Patrice et Philippe. Dès que « le coeff passe, allez, 85 », les gars se retrouvent sur le sable et la vase et ils fouillent. « Quand on veut aller aux moules, on pousse jusqu’à Plougastel. Mais là... Tiens ! ». Patrice pousse avantageusement son panier, rempli jusqu’à la gueule de palourdes et coques. « Y’a qu’à se baisser. Y’en a partout. Et dire que certains vont payer ça 15 € le kilo. Mais c’est gratuit ». Les deux copains rigolent et admettent trouver la plage à leur goût « surtout depuis qu’ils l’ont bien nettoyée ». Le danger de les manger ? « S’il devait y’en avoir un, ça fait longtemps que je ne serais plus là pour en causer ». Point final, petit râteau et retour à la cueillette des coques.

Le couteau, roi de la grève

D’ailleurs, personne ici n’a la moindre intention de laisser sa part à la précaution même infime, et entend bien festoyer de sa pêche. Pour autant, les objectifs ne sont pas tous les mêmes. La famille Deparrois, originaire de la Normandie terrestre entre Louviers et Evreux, passe certes ses vacances « sous la pluie » mais entend profiter des basses eaux « pour montrer un peu tout aux enfants ». Les trois collectionnent les coquillages mais pas les pieds de couteau. « On a déjà essayé à Granville, chez nous, mais on ne sait pas faire ». Luca, jeune Milanais plein d’entrain aidé par son papa francophone parfait, lui, n’a pas ce problème. Dans son petit panier s’entassent les couteaux, manifestement élus plus précieux sésames de ce lieu de pêche. Ici et là et pour tout dire absolument partout, les paquets de sel se montrent sur l’estran pour se déverser en rasades toniques dans les trous réputés maisons de ces fameux pieds. Bruno, Brestois rigolard qui les prend comme on se cure le nez, se moque de ces dames qui peinent à saisir le trésor appâté. « Ben oui, c’est vicieux un couteau. Comme ça n’a pas de bras et pas de jambes, ça ne saute pas directement dans la besace ».

Évidemment « ravagé »

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP