19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Grands fonds : la Scapêche sur la sellette

Grands fonds : la Scapêche sur la sellette

Dernière mise à jour le samedi 23 février 2013

Article paru
sur le site "OuestFrance-entreprises" - 19 Février 2013
Visualiser l’article original


Si les TAC (taux admissibles de captures) en grande profondeur ont été récemment réévalués, l’avenir de cette pêche n’est pas garanti. Ce mardi, le Parlement européen démarre des auditions pour en décider. La Commission des affaires maritimes et de la pêche, présidée par Maria Damanaki, fera connaître son avis en avril, les députés européens en juin. L’occasion pour les écologistes de frapper fort.

Ce dont ne se prive pas Bloom. L’ONG veut démontrer qu’économiquement ce secteur n’est pas rentable. Sa cible, la Scapêche de Lorient (Groupe Intermarché), principal acteur en grande profondeur. « Acheter son poisson chez Intermarché équivaut presque à le payer deux fois : d’abord en amont par le biais de nos impôts puis en aval sur notre panier de ménagère », estime Claire Nouvian, présidente de Bloom.

À l’appui, les comptes d’exploitation de la Scapêche obtenus après « une procédure d’assignation en référé auprès du tribunal de Commerce », souligne l’écologiste. « En dépit de près de 10 millions d’euros de subventions perçues entre 2004 et 2011 et 20 millions d’euros injectés par le groupe Intermarché, la Scapêche a accumulé plus de 19 millions d’euros de pertes courantes » résume Denis Berger, trésorier de Bloom et auteur de l’analyse. « Sur les quatre dernières années, la perte cumulée atteint 2,7 M €. Sans les subventions d’exploitation, celle-ci serait de 7,36 M € ».

Les Mousquetaires contestent

Le Groupement des Mousquetaires « conteste fermement ces allégations.
_ Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP