25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs 5 septembre : Haute mer. Un réservoir de ressources génétiques en manque de régulation 4 septembre : Consommation d’algues : attention au risque d’excès d’iode !3 septembre : CO2, la mer défoncée à l’acide 2 septembre : Mer. Les pros du port défendent Brest et Roscoff1er septembre : Pêche au gros. « Perfection ou punition »31 août : Le saviez-vous ? Des orques croisent en mer d’Iroise31 août : Pêche au thon rouge. C’est du sport ! 30 août : Poisson cru. Gare à l’Anisakis 29 août : Saint-Jacques. Pêcheurs français et anglais s’affrontent en mer 28 août : Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles27 août : Glénan. Une baleine à bec échouée aux Moutons25 août : Chaleur estivale. Le thon aime, les huîtres et moules souffrent 24 août : Lorient. Keroman : la belle saison de la sardine et du thon23 août : Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée22 août : Des huîtres pour faire revenir la biodiversité dans la mer du Nord 21 août : Côtes-d’Armor. Ils sont accueillis par un requin en rentrant au port 20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"
Accueil > Actualités de la mer > Gros temps. Le poisson se fait désirer 18 février 2014

Gros temps. Le poisson se fait désirer 18 février 2014

Dernière mise à jour le mardi 18 février 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 18 Fevrier 2014
Visualiser l’article original


Cloués au port, les bateaux n’ont quasiment pas pêché depuis la fin décembre. Criées, poissonneries et restaurateurs commencent à tirer la langue avec des apports en chute libre, sur fond d’étals ou de cartes bien obligés de s’adapter.
Des hivers pourris, on en a eu. Mais une aussi longue série de coups de vent, aussi rapprochés à raison d’un tous les deux ou trois jours, c’est du jamais vu de mémoire de marins et de professionnels du poisson. C’est la loi du marché. Le prix du poisson monte inexorablement, quand les bateaux restent à quai. Logique : ce qui est rare devient cher ! Surtout la pêche côtière et les espèces nobles, qui prennent jusqu’à 30 % de leur valeur habituelle. « Encore faut-il réussir à en trouver », observent les poissonniers, lassés d’une situation qui dure.

Tendu depuis dix jours

Une aussi longue période de disette, Jean-René Cadalen (Brest marée), poissonnier depuis cinq générations, dit ne pas en avoir connu. En général, ça se calme après un coup de vent et les bateaux peuvent partir dans un trou de souris. Cette année, point de répit sur le front des dépressions et de la houle qui reste formée au large. « On s’est débrouillé autour des fêtes, on a réussi à s’approvisionner en janvier mais la partie est plus difficile depuis une dizaine de jours », reconnaissent les poissonniers qui font bonne figure avec du poisson du large et d’importation. Mais avec la fin du très gros temps, les bateaux repartent progressivement vers leurs lieux de pêche. La vente à la criée d’hier, à Brest, augurait une timide reprise, avec des cours plutôt dans la moyenne haute, mais sans excès (13 € le bar de filet, 6,50 € le lieu jaune). Du côté des coquillages, la Saint-Jacques de la rade brille cette année par son absence, alors que le pétoncle noir continue d’affluer en force, au remarquable cours de 7 € le kilo.

Trouver des alternatives

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP