21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie
Accueil > Actualités de la mer > Halles à marée. Comment internet valorise le poisson

Halles à marée. Comment internet valorise le poisson

Dernière mise à jour le lundi 23 octobre 2017

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 20 Octobre 2017
Visualiser l’article original


Les halles à marée poursuivent leur modernisation. En améliorant leur système d’information et les ventes à distance, elles souhaitent contribuer à une meilleure valorisation du poisson.

En quelques années, le circuit traditionnel de commercialisation du poisson a fondamentalement évolué. On est très loin des criées traditionnelles.

Rencontré hier sur le salon Itechmer de Lorient, Jérôme Lafon, délégué pêche à France Agrimer, en souligne les principaux changements : « Tout d’abord, l’ouverture des criées depuis 2013 à de nouveaux acteurs, dont les poissonniers et les restaurateurs, a créé des nouveaux besoins et donc de nouvelles manières de travailler en aval. Ensuite, les nouvelles technologies ont permis de réaliser les achats à distance, via des plateformes de vente très accessibles et fiables. Ce qui intéresse tous les maillons de la chaîne. »

Le Finistérien Christophe Hamel, président des responsables de halles à marée constate, pour sa part, que « dans les 34 criées et halles à marées françaises, 60 % des ventes se font via internet. Surtout sur le secteur Normandie-Bretagne, où le taux monte à 75 % en raison des pêches hauturières qui autorisent des offres régulières. Sur la façade Atlantique, on n’en est encore qu’à 40 %. Et en Méditerranée, on tombe à 12 % en raison de la typologie des acteurs dont be

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP