15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk
Accueil > Actualités de la mer > Hécatombes dans les ruches : des abeilles forcées à butiner trop (...)

Hécatombes dans les ruches : des abeilles forcées à butiner trop jeunes

Dernière mise à jour le jeudi 12 février 2015

Article paru
sur le site "Le Monde Planète" - 10 Février 2015
Visualiser l’article original



Face à la disparition des abeilles qui frappe depuis le début des années 2000 de nombreuses ruches en Europe et aux Etats-Unis surtout, avec des effondrements de populations de 30 % à 90 % en raison des insecticides ou des parasites, une étude met au jour qu’un des facteurs majeurs de cette hécatombe : les abeilles les plus jeunes se trouvent contraintes de butiner trop précocement pour pallier l’insuffisance en nombre d’insectes adultes, ce qui provoque leur mort. L’organisation sociale des ruches s’en trouverait bouleversée.

De précédentes recherches avaient déjà montré que de telles situations, avec des insectes adultes victimes d’insecticides ou de parasites, contraignaient les jeunes abeilles à aller butiner plus tôt que la normale. Cette nouvelle étude, parue lundi dans les comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (NAS), vise à en déterminer les effets physiologiques sur ces insectes et les conséquences sur les colonies. Normalement, les abeilles commencent à butiner à deux ou trois semaines. Mais quand les ruches sont affaiblies par des maladies, un manque de nourriture ou d’autres facteurs qui tuent les abeilles adultes, les jeunes doivent prendre le relais plus tôt.

« ÉQUILIBRE COMPROMIS »

Les chercheurs ont attaché des émetteurs radio qui ont permis de suivre les mouvements de milliers d’abeilles durant toute leur vie. Ils ont constaté que celles qui commençant à butiner très jeunes mouraient plus souvent que les autres lors de leurs premiers vols hors de la ruche. « Le fait que les jeunes abeilles quittent la ruche plus tôt pour aller chercher du nectar et du pollen est probablement une adaptation à la réduction du nombre d’abeilles butineuses plus vieilles

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP