15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk
Accueil > Comment faire ? > Homard - Comment le découper et le préparer à la cuisson ? (en (...)

Homard - Comment le découper et le préparer à la cuisson ? (en photos)

Dernière mise à jour le samedi 28 décembre 2013

Je vais essayer de vous apprendre les gestes simples pour découper correctement un homard, sans le faire souffrir inutilement.



Homard - comment le découper et le préparer à la cuisson ?

Comment mieux qu’en images, expliquer la façon de faire ?

- Découper un homard ne nécessite pas de force particulière ni de matériel particulier, mis à part un bon couteau de cuisine bien pointu et tranchant.

- Pour le découper, il suffit de suivre la méthode ci-dessous (passer votre souris sur les photos pour voir le commentaire) :

Saisir le homard comme çà Poser la pointe du couteau là Percer la carapace commencer à découper
Finir de découper le thorax Retourner et découper le corps
Couper la queue aussi Retourner et couper les chairs
couper consciencieusement jusqu'en bas écarter les deux côtés sans brutalité
tirer des 2 côtés du coffre détacher
détacher les pinces en tordant légèrement Couper les bracelets caoutchouc des pinces Briser les pinces, sans les écraser prêtes à cuire
léger film d'huile d'olive au pinceau déposer un léger film d'huile sur les carapaces aussi

Votre homard est maintenant prêt pour la cuisson

- pour moi, la cuisson idéale est celle qui se fait dans une cheminée sur un feu de bois (voir la recette "Homard breton grillé (petit bleu)"),
- mais la cuisson au barbecue convient également.
- à défaut, on peut très bien se régaler d’un homard cuit sous le grill de son four !

- préférer toujours le homard breton dit "petit bleu" qui est le meilleur !
- ensuite, par ordre de préférence, celui des côtes normandes, l’irlandais, ou l’écossais.

En tout état de cause, je vous recommande de choisir un homarus gammarus ou homard européen, si possible de moins de 800 g.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP