13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition30 juin : Brest. À Océanopolis, la famille manchot s’agrandi29 juin : Écloserie. Des pétoncles noirs à l’essai28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été
Accueil > Actualités de la mer > Huîtres. La crainte du Norovirus de Noël

Huîtres. La crainte du Norovirus de Noël

Dernière mise à jour le mardi 22 novembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 20 Novembre 2016
Visualiser l’article original


Comment se porte la profession ostréicole, à la veille du branle-bas de combat des fêtes de fin d’année ?
Alain Dréano, directeur du Comité régional de la Conchyliculture (CRC) :
Les ostréiculteurs sont toujours confrontés à une surmortalité des juvéniles. Les entreprises n’ont toujours pas retrouvé les niveaux de production d’avant 2008, date à laquelle cette surmortalité a commencé.
On est aujourd’hui à 12.000 tonnes de production annuelle sur le ressort du CRC, qui va de la presqu’île de Crozon jusqu’à la Loire-Atlantique.
Là où on produisait entre 20 et 25.000 tonnes avant. Les entreprises se sont adaptées et ont développé de nouvelles stratégies. Grosso modo, elles ont retrouvé un nouvel équilibre. Les dispositifs publics mis en place ont joué. Les aides ont rempli leur office.

Comment les entreprises ostréicoles sont-elles parvenues à surmonter cette mortalité et une telle chute de production ?

.../...

Lire l’article complet …


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP