20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs
Accueil > Comment faire ? > Huîtres creuses - Comment les ouvrir ?

Huîtres creuses - Comment les ouvrir ?

Huîtres naturelles nées et élevées en mer

Dernière mise à jour le dimanche 18 mars 2018

Bien des gens aiment beaucoup les huîtres creuses naturelles nées et élevées en mer,mais se privent de ce mets excellent, faute de savoir les ouvrir !
C’est à leur intention que j’explique ici, en photos, la méthode qui, selon moi, est la plus facile pour ouvrir toutes les sortes d’huîtres creuses.
Il existe des tas de couteaux spéciaux, d’engins plus barbares et chers les uns que les autres, destinés parait-il à aider à l’ouverture des huîtres ; je considère quant à moi qu’un couteau du genre du mien (long, flexible et solide à la fois, que l’on tient bien en main) est très suffisant pour ouvrir ces coquillages délicieux que sont les huîtres, mais aussi les praires, les palourdes, les clams, les coquilles saint-jacques, etc.





- Photo n° 1 : Rassemblez les huîtres à ouvrir sur une surface plane, non sensible à l’eau de mer (égouttoir d’évier, table mélaminée, etc.) avec le couteau et le chiffon qui vont bien.
- Photo n° 2 : Utilisez le chiffon (ici en micro-fribres) pour entourer solidement l’huître et présentez-la par l’arrière, ce qui vous permet aussi de protéger votre main en cas de dérapage du couteau !
- Photo n° 3 : Introduisez la pointe du couteau dans le prolongement de l’axe du coquillage, sans forcer, mais en cherchant la charnière ; vous l’aurez trouvée quand votre couteau s’enfoncera d’environ 1/2 cm.
- Photo n° 4 : Exercez une lègère torsion du couteau vers la gauche (vers vous), les deux coques se séparent légèrement.
- Photo n° 5 : Passez votre lame entre les deux coquilles en allant vers l’avant du coquillage, vous couperez ainsi le pied (muscle permettant à l’huître de s’ouvrir et de se refermer).
- Photo n° 6 : Détachez la partie de l’huître collée sur le couvercle et déposez-la dans l’autre coquille.
- Photo n° 7 : Videz l’eau, une seconde eau se reconstituera dans les 10 minutes.


Ne mettez jamais vos huîtres sur de la glace ; déposez-les simplement sur un plat ou une assiette en intercalant une couche de goèmon.

Une fois ouvertes, consommez vos huîtres dans les 2 heures qui suivent !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP