18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Huîtres, moules. À leur chevet depuis Morlaix

Huîtres, moules. À leur chevet depuis Morlaix

Dernière mise à jour le mardi 22 décembre 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 17 Décembre 2015
Visualiser l’article original


C’est depuis ses locaux morlaisiens que travaille l’équipe du comité régional.
Dans les locaux du comité régional de la conchyliculture, situés près du Pouliet, le président et six salariés ont pour mission la défense des intérêts des entreprises ostréicoles et mytilicoles du nord de la Bretagne. Ils tentent, notamment, de trouver des solutions à la mortalité qui frappe les huîtres. Pour autant, s’il manquera la quantité, la qualité devrait être au rendez-vous pour ces fêtes de fin d’année.

Un comité régional, pour quoi faire ?
Les comités conchylicoles sont obligatoires là où il y a des coquillages d’élevage (huîtres, moules, coques, ormeaux, praires, palourdes...). C’est le cas en Bretagne, où il existe deux structures régionales, à Morlaix et à Auray. « Nous représentons les producteurs, défendons les intérêts des entreprises, leur apportons des conseils techniques... », renseigne Goulven Brest, à la tête de la section qui oeuvre sur la Bretagne Nord, à partir de la rade de Brest jusqu’à Saint-Malo.

Pourquoi est-il situé à Morlaix ?
« Historiquement, il a toujours été ici, répond le président. Mais vous dire pourquoi... ». Un temps situé chez un particulier, il a déménagé au bout de la rue de Paris, dans la rue du Parc-au-Duc, au début des années 90, dans les locaux occupés jusqu’alors par la Caisse d’Épargne. Après avoir acheté le rez-de-chaussée en 2007, le comité, également appelé Maison de la conchyliculture, occupe désormais un espace qui avoisine les 460 m².

Qui y travaille ?
Au total, le comité emploie 12 personnes, dont six sont sur le terrain (un docteur en biologie et des gardes sur les zones de production, de moules essentiellement). À Morlaix, ils sont également six salariés : une secrétaire générale, un secrétaire comptable, une personne qui gère le social et les droits du travail, ainsi que trois ingénieurs en charge du contrôle qualité, de l’animation, du montage des dossiers et des affaires sanitaires et environnementales. Depuis 23 ans, le comité est présidé par Goulven Brest, patron d’un atelier ostréicole à Locquénolé. « Mais je n’y travaille plus, je suis ici à plein-temps », indique-t-il.

L’huître est-elle toujours malade ?

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP