23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques
Accueil > Actualités de la mer > Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de Brest

Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de Brest

Dernière mise à jour le mercredi 6 décembre 2017

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 02 Décembre 2017
Visualiser l’article original


Année noire pour la pêche à la coquille en rade de Brest. Les huîtres plates et les pétoncles noirs auraient même disparu ! On en cherche la ou les raisons. Du jamais vu depuis 30 ans.

Décidément, ce n’est pas la fête en rade de Brest.
Avec une coquille Saint-Jacques concentrant encore trop de toxine ASP et seulement pêchée une fois par semaine (le mardi) pour être décortiquée en usine, les espoirs se reportaient sur la praire, le pétoncle noir et l’huître plate.
La praire est bien au rendez-vous, mais pas en quantité astronomique. La très mauvaise surprise de l’automne concerne le pétoncle et l’huître plate, aux abonnés absents. Les bancs habituels sont désertés. Les huîtres plates et leurs pétoncles noirs se sont volatilisés !
Inédit

« C’est catastrophique » se désespère Joël Le Gall, du Comité départemental de pêche.
« On n’a jamais vu ça. Même les années sans pour la coquille, il y avait toujours des pétoncles et des huîtres à draguer en rade de Brest ».
« Il doit y avoir quelque chose dans l’eau », ajoutent, impuissants, les marins pêcheurs et particulièrement les quatre à cinq bateaux de la rade (sur 38 licences délivrées cette année) qui travaillent spécifiquement l’huître et le pétoncle.
Alerté par cette mortalité massive, Ifremer a dépêché, la semaine dernière, l’un de ses spécialistes, Stéphane Pouvreau. « Il va falloir plonger et aller voir. Au printemps dernier, on avait observé un nombre anormal de coquilles vides », précise le spécialiste.
Et vu les tonnages rapportés depuis l’ouverture, la mortalité semble s’être confirmé sur les gisements historiques qui s’étaient déjà réduits en peau de chagrin ces dernières années. « C’est dramatique pour cette saison et les prochaines campagnes », regrette Joël Le Gall.
Prédateurs, parasites, bactéries...

L’enquête s’annonce copieuse pour les scientifiques qui vont devoir mesurer l’impact des prédateurs (daurade grise et royale, bigorneau perceur, étoiles de mer), la présence ou non de parasites (Bonamia et Martelia), celle d’un virus ou d’une bactérie tueuse. « On sait que les bigorneaux perceurs et les daurades sont en nombre en rade de Brest. On sait que le parasite Martelia a déjà décimé une bonne partie du stock d’huîtres plates de la rade en 1971 ». On attend avec impatience les premières analyses pathologiques de La Tremblade (Charente-Maritime).

…/...
Lire l’article complet sur ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP